Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 21:58

IMG_0315.JPGOui je peste souvent, je râle même. Je trouve absurde de poser et reposer 100 fois la même question à un voyant, je trouve hallucinant de penser à ce qu'un voyant dit avant de prendre une décision. La voyance a ses effets négatifs, il y en beaucoup d'ailleurs. Cela peut-être une addiction pour certain, une béquille que certains ont bien du mal à ranger au placard le moment venu.C'est aussi une aide merveilleuse et une connexion fabuleuse avec l'autre côté.

 

Mais qu'en est-il pour les voyants eux-mêmes ? Parce que aujourd'hui, mes jeux, mes cartes, mes intuitions, tout cela fait parti de ma vie. J'ai beau laisser mes jeux de côtés, vivre dans l'ici et maintenant, "ils" me rattrapent. Je les vois poser sur un coin de table, "ils" me tentent...Même quand je ne veux pas savoir, oups, une carte tombe, s'échappe.

 

Aujourd'hui je pense à certains témoignages de médiums, voyants, qui ont décidé d'arrêter, de fermer les portes. Pourquoi ? Quelles étaient leurs fragilités, leurs réticences.

 

Loin de moi, cette idée ; la voyance, est entrée dans ma vie depuis bien longtemps. Je crois qu'elle l'a toujours été, même avant de devenir réalité. Certes, ma façon de pratiquer évolue sans cesse, je pressens le passage à une nouvelle étape dans ma vie, avec de nouveaux moyens d'actions pour "aider l'autre", mais je crois que je ne pourrais plus revenir en arrière. La voyance a changé ma vie, c'est irrémédiable.

 

Cela m'apprend aussi beaucoup sur moi-même ainsi que sur les rapports avec les autres. Ce que je leur donne, pourquoi ? Ce que je refuse de donner, pourquoi ? La dépendance qui s'installe sournoisement, qui finit par faire mal, et qui peut même détruire les relations.

 

Alors oui je réfléchis beaucoup. Toutes les personnes qui se consacrent aux autres, le font au départ bien souvent pour de mauvaises raisons, un besoin d'être rassuré, un besoin de combler le manque et des blessures bien ancrées. Mais l'objectif est de parvenir à dépasser cela. Soigner pour se soigner, d'accord, mais pas trop longtemps, sinon le "soignant" sombre à son tour, car il n'arrive pas à soulager ses maux.

 

C'est pour cela aussi que la pratique de la voyance est dangereuse, il faut être solide et se connaître soi-même. On ne peut pas aider les autres, si soi-même on cherche de l'aide. On ne peut pas écouter, si on a besoin de parler. Ce qui est valable pour les thérapeutes classiques, l'est aussi pour tous ceux qui sont dans la relation d'aide.

 

Ces dernières années et ces derniers moi ont été riches d'enseignements et de remise en questions pour moi. Le résultat n'est pas encore complètement abouti...mais bon j'avance tranquillement, avec plus de séreinité, plus d'indulgence envers moi-même et la certitude, qu'il faut penser à soi, à son bien-être avant de penser à aider les autres. Je le savais, l'avais expérimenté avec la sophrologie, la voyance m'en a montré un autre aspect.

 

A bientôt !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • "Vis ma vie" de voyante
  • Parce que la vie d'une voyante n'est pas de tout repos et parce que moi aussi j'ai mon lot de questions et d'états d'âme, j'ai décidé de les partager ici avec vous en toute sincérité et avec une pointe d'humour bien-sûr !

Pages