Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 09:01

IMG 0315Je sais j'ai disparu. Enfin pas tout à fait mais un peu quand même. Alors désolée pour ceux à qui je ne réponds pas, désolée pour ceux à qui je ne propose pas de rdv minutes, mais depuis quelques mois j'ai inversé la tendance. J'ai pas abandonné le spirituel, non je me suis juste de nouveau plus ancré dans le matériel. J'ai rétabli l'équilibre, et peut-être l'ai-je même trouvé, enfin ça, c'est à vérifier par la suite.

Bref je consulte toujours mais à doses homéopathique et quand moi je le veux, quand j'en ressens le besoin et quand les personnes qui m'appellent sont polies.

" Je veux un rdv ce soir"

"Oui bonjour. Non ce n'est pas possible avant trois jours"

"Et aujourd'hui, non ?"

"Non"

Ni jamais d'ailleurs car dans 90% des cas la personne se tournera finalement vers un audiotel. Il faut dire depuis quelques temps j'ai repris ma plume et retrouvé mon métier. Donc les consultations bien-être et voyance c'est en plus. Parce que oui dans certains cas, prévoir l'avenir, recevoir des messages de là-haut c'est utile. Mais que dans certains cas. D'ailleurs ces intuitions, tous les professionnels de santé en ont. Certains appellent ça l'expérience, d'autres l'intuition. A ce sujet un article passionnant à lire dans un prochain numéro de Inexploré :)

Bref revenons à nos moutons, comment ne pas devenir accro à la voyance ? Parce que lorsqu'on est un peu feignant et qu'on a pas confiance en soi, il n'y a rien de plus facile que de tomber dans le piège, alors voici quelques pistes :

 

- Choissisez un voyant en qui vous avez confiance

- Si le voyant n'est pas dispo, attendez, ne vous précipitez pas sur un autre

-Ne consultez jamais dans l'urgence.  C'est comme un abcès dentaire. Si vous en avez un, le dentiste ne fera rien. Il vous donnera des médocs pour calmer la douleur et ensuite enlèvera le pus

-Si la consultation vous convient à moitié, ne reconsultez pas derrière pour vérifier. Vous aurez une version B de votre destin, elle sera donc évidemment un chouillat différente, du coup vous aurez de nouveau des angoisses et vous reconsulterez

-Après une consultation ne vous jettez pas sur le téléphone pour tout raconter à votre meilleur amie, mais posez vous et écrivez ce que vous avez entendu. Ce qui a vous plu, ce qui vous a moins plu...

-Tentez d'abord de trouver vos propres réponses. La nuit en rêve demandez des signes, des messages, si vous êtes un minium connecté vous en aurez

-Pensez à votre compte en banque et si vous avez envie de décompresser allez plutôt faire du shooping

-Si ça concerne l'affectif, dites vous que la plupart des hommes mariés ne quittent pas leur femme ou bien qu'ils y retourne ou qu'ils gardent les deux. Parfois le miracle arrive,  je vous l'accorde. Mais si un voyant vous l'a prédit ne lui posez pas dix mille fois la question, sinon c'est que vous avez des doutes, donc cela ne sert  rien. 

-Le temps en voyance c'est très compliqué et plus vous conultez car vous n'arrivez pas à lâchez prise, plus les délais d'attente se rallongent, vous voyez c'est pire qu'à la poste.

-Dites vous que les voyants se trompent. Oui oui, même les supposés meilleurs

-Dites vous que certains voyants ne le sont pas plus que vous

- Si vous sentez que vous êtes sur la mauvaise pente, pensez à toutes les fois où des voyants se sont trompés :)

-Achetez-vous un jeu de tarots, apprenez les cartes, faites de la méditation et à force de travail vous aurez quelques réponses à vos questions. Vous ne serez pas voyant ou médium pour autant mais vous aurez fait des économies

 

Voilà, je vous souhaite bon courage !!!

 

Repost 0
Published by Vis ma vie - dans Au fil des jours
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 16:31

 

Bonjour à tous,

Désolée si en ce moment les billets se font rares, mais j'ai dû mal à organiser mes pensées. Je ne sais pas vous, mais chez moi tout est en vrac et je change d'avis comme de chemises.Chaque jour un objectif différent, chaque jour un état d'esprit nouveau.

Au début j'ai bien tenté de comprendre. Et puis j'ai lâché. J'ai accepté que en ce moment les choses étaient instables, j'ai admis l'inconstance de la situation.

Ces dernières semaines ont été faites de grands changements pour moi et ma famille et je dois tout réorganiser. J'ai l'impression de repartir de zéro alors qu'en fait c'est tout le contraire. Je continue mais c'est comme si je commencais une nouvelle saison, un peu comme lorsqu'on regarde une série. Souvent on compare à la saison précédente, on essaye d'avoir quelques repères, mais on doit aussi accepter l'inconnu et la nouveauté, avec en prime des nouveaux personnages et d'autres qui ont disparus.

Mais bon dans mes grandes prises de consciences récente il y a :

-Savoir admettre et affirmer ce dont on a envie, même si ça déplaît aux autres ou encore si ça les dérange.

-Oser faire les choses, car il n'est jamais trop tard et si vous êtes passé à côté et bien au moins vous le saurez, (c'est mieux que de se dire est-ce que ça vaut le coup d'essayer ? Oui ça vaut toujours le coup d'essayer)

-Laissez la raison de côté au moment de faire ses choix,laissez vos peurs, se laisser guider par le plaisir et le coeur, même pour les décisions qui paraissent les plus anécdotiques. N'anticipez pas.

-Prendre ce qu'il y a à prendre dans toute chose et dans chaque rencontre avec discernement et respect

 

Voilà pour les nouveautés. Comme dirait buzz " A l'infini et au-delà", ne vous empêchez de rien, ce serait la pire des choses. Tout est possible !

 

 

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 15:14

Médium, médium pure, voyante, canal, chanelling, avec ou sans supports, flashs, clairaudience, clairvoyance...blablabla....

Devant l'avalanche des termes et la multiplication des appellations, les consultants me demandent de plus en plus souvent :

"Heu, vous procédez comment ? "

J'ai envie de leur répondre " je n'en sais rien". La vérité, c'est que pour moi tous ces termes ne veulent rien dire, car je ne m'explique pas la façon dont je délivre les informations.Je "perçois", "j'entends", je "ressens", je "vibre", je "vois". Certes j'ai des cartes, mais au fur et à mesure du temps, elles ne me servent presque plus. J'ai bien souvent les réponses au creux de l'oreille.

Reste qu'un "MEDIUM" est un intermédiaire. Ce que je suis. Entre les uns et les autres. En l'occurence, les uns étants sur terre, les autres, ailleurs ( me demandez pas où...).

Je comprends ce besoin de savoir, ce besoin d'être rassuré. Mais ne soyez pas crédules. Une annonce "médium pure, flash, travaille sans support" ne vous assurera jamais une bonne consultation. Les cv les plus alléchants ne sont pas les meilleurs.

Avant de prendre un rdv, déjà demandez-vous si vous avez vraiment besoin d'une consultation. Peut-être avez-vous les réponses, quelques part dans un coin de votre tête.

Bon si vraiment vous galérez pour les trouver (parfois c'est le bazarre), ok décrochez votre téléphone. Demandez à un ami, si il connaît une personne fiable ( vu le nombre de personnes qui consultent, vous devez avoir ça dans votre entourage, c'est statistique).

Ensuite, faîtes lui confiance. C'est LA condition ! Si le but est de vérifier ce qu'un autre voyant vous a dit, de tester la personne ou par simple curiosité, il y a des chances pour que le médium le sente et que ça bloque un chouia la consultation.

Et puis agissez au feeling. Il faut le sentir. Vous devez être en harmonie avec la personne, sur une bonne énergie. Dans mon cas, je sais que certains médiums sont très compétents mais je n'irais pas les consulter, car je sens que le courant ne passerait pas.

Et puis surtout ne soyez pas pressé ! Consulter dans l'urgence n'est jamais bon. Vous trimballez avec vous vos angoisses, vos peurs, vos attentes et votre stress. Du coup ça fait beaucoup de boulot pour nous :)

 

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 21:38

Vous le savez, j'adore la télé. Mais depuis que je suis maman et que je ne suis plus payée pour la regarder, je fonctionne essentiellement au replay. La télé me détend tout autant qu'elle m'instruit. 

Et parmi mes grands moments de détente, il y le Poste de surveillance de Camille Combal sur D8, tout particulièrement lorsqu'il évoque des émissionds de voyance. En l'occurence dans l'extrait ci-dessous c'est Claude Alexis qui est la cible. Cette séquence, soyons honnête, il aurait pu la faire avec n'importe quel voyant et loin de moi l'idée de me moquer, bien au contraire...entre parenthèse Claude Alexis est l'un des rares voyants à répondre lorsque vous le solliciter pour des raisons professionnelles.

Pour le reste, j'espère que le jour où j'aurais à faire à Camille Combal ce sera pour une consultation...

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 09:13

Tous les soirs avant de me coucher, je dis merci. Merci à la vie, merci à mes guides, de me permettre de vivre une vie plutôt douce et harmonieuse.  J'ai pris cette habitude il y plusieurs mois et j'avoue que ça fait du bien. J'ai un mari que j'aime et qui m'aime, un enfant merveilleux, des intuitions qui me permettent d'être utile et d'aider les autres. Malgré les quelques embuches du quotidien, j'ai de quoi manger, me chauffer et me loger et les bons mois, je peux même aller faire les soldes !

Mais je dois aussi dire merci à tous ceux qui m'ont aidé à en arriver là, tous ceux qui ont eu confiance en moi alors que je n'y croyais pas ou très peu.

Je mets de côté mes parents qui chacun à leur façon m'ont toujours soutenue pour parler de ceux qui dans mon parcours spirituel m'ont permis et me permettent encore d'évoluer et progresser.

Je lui disais encore hier soir, mais Gaelle fut la première à qui j'ai tiré les cartes "officiellement". Je l'ai connue à l'époque où j'étais journaliste. Depuis que j'ai quitté le "milieu" elle a toujours été là, ponctuant ma vie de petits coup de pouce loin d'être négligeables. Non seulement elle me fait confiance et en plus elle le dit. C'est une personne formidable, sincère et fidèle à ses propos, qui mérite bien plus qu'elle ne le pense elle même.

Et puis évidemment, il y a Bernard.Un jour j'ai débarqué chez lui avec un oracle de Belline flambant neuf. Genre "j'ai bien des capacités, tu peux m'aider". Il m'a regardé, m'a demandé de lui faire un jeu..(hum).et puis à son tour, il m'a tiré les cartes. "Impatiente, faite pour aider les autres, de grandes capacités, à bientôt". En résumé c'est ce qui s'est passé.

Entre temps j'ai eu mon petit garçon, il y a eu aussi beaucoup de changements familliaux, des personnes proches qui sont décédées, des hauts, des bas... et puis j'ai revu Bernard. C'était le moment. Le bon moment. Bernard a cru en moi. Il m'a appris à lâcher mon mental, il m'a incité à aller de l'avant, à me confronter aux autres, à prendre confiance en moi. Il a toujours cru en mes capacités. L'inititation a duré plus d'un an. Au fur et à mesure des mois, je me perfectionnais et mes consultations étaient de plus en plus limpides.

Aujourd'hui encore, je vois Bernard. Il ne m'apprend plus, mais continue de m'aiguiller par ses bons conseils.

Toujours en proie aux doutes, Audrey m'a aussi beaucoup apporté. J'en ai déjà parlé sur ce blog. Audrey est médium et par les visions qu'elle a, elle m'a permis de croire encore plus. Croire en l'au-delà et croire en moi. Elle m'a aidé à me "connecter" à ma guide et elle m'a fait confiance comme personne.

Je n'oublie pas Max. Un formidable psychologue, dôté d'un don de voyance hors du commun. Si vous voulez son numéro contactez-moi, il est sans doute celui qui arrive le mieux à mettre les bons mots sur des sentiments intérieurs complexes et inconscients. Sans parler de sa vision de l'avenir d'une justesse incroyable. 

Et puis il y a tous les autres, les amis journalistes qui ont parlé de moi, et ainsi j'ai pu me faire connaître ; les consultants eux même qui apportent toujours quelque chose, qu'ils soient contents ou pas d'ailleurs, car chaque critique est constructive, chaque echec remet en question et permet de s'améliorer. Sans parler des rencontres innatendues, comme dernièrement un voyant qui voulait une consultation et qui a finalement terminé la consultation en me délivrant des messages !

Et puis mon mari qui me soutient, jours après jours...

Bref, je vous porte tous dans mon coeur vous et tous ceux que je ne connais pas encore !

A bientôt

 

 

Repost 0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 23:18

        C’est une question assez récurrente et que moi-même je me pose souvent. Le comble pour une voyante ! Se remettre en question régulièrement est je crois l’une des clés pour avancer et évoluer. Les réfractaires à la voyance disent souvent «  La voyance c’est juste pour se rassurer, c’est de la simple psychologie ».

Connaître  à l’avance son futur, voir à travers une porte qui est encore fermée.  Savoir de quoi demain sera fait, voilà qui resume bien le principal objectif de la voyance.

Pour ma part je dirais que la voyance ne s’arrête pas là. La voyance, la vision de son futur « probable » n’est pas une fin en soi. Certes le voyant perçoit un futur. Du moins une probabilité de futur, celui que nous forgeons dans le présent. Le médium a une lampe torche et voit en éclaireur les obstacles et les pièges, ainsi que les réussites qui vous attendent.

Certes il doit être capable de répondre de manière pragmatique à vos questions. « Vais je trouver un travail bientôt ? ». «  Ma relation avec D va telle se poursuivre et s’ancrer durablement ? » " Est-ce que je vais réussir mon examen ?". C'est la base. (Ceci dit nous le verrons plus tard, parfois "on" ne nous donne pas les réponses...et pour cause, nous avons besoin d'expérimenter certaines choses, qu'on le veuille ou non).

Mais pour moi le voyant est aussi là pour donner le mode d’emploi. Une sorte de notice. Cette fameuse lampe torche n’est d’aucune utilité si vous n’êtes pas conseillé : «  Attention il y a un ravin, vous risquez de tomber ». Je préfère dire, «  attention il y a un ravin, pour vous protéger en cas de chute ou même pour l’éviter prenez des chaussures d’escalade ou un piolet ».

La comparaison peut vous paraître simpliste et pourtant bien souvent la vie est simple et ceux qui pensent que la voyance est juste une question de bon sens n’ont pas foncièrement tort. Mais à notre état naturel, nous en manquons, et c’est lorsque nous sommes inspirés par nos guides ou autre que nous le retrouvons. Du moins ils nous permettent de retrouver une certaine lucidité et un meilleur discernement.

Dans mon cas je n’y suis pour rien, tous mes mots me sont soufflés et ce que je dis en consultation, n’est absolument pas réfléchi, pensé ou encore intellectualisé. Et si par malchance cela arrive, c’est en général mauvais signe, c’est à dire que je ne suis pas connectée et pas à l’écoute de mes flashs et de mes intuitions.

Je considère la voyance comme un outil thérapeutique. Car elle apporte des réponses et offre une approche différente des modèles de réflexion existants. Un voyant ou médium vous permet de voir les choses sous un autre angle. Et pour cause, c’est l’angle vu « d’ en-haut ». Evidemment quand je dis « en-haut » c’est encore une image, une symbolique. (L'enfer n'est pas sous terre, et le paradis  dans les nuages...)

Mais un conseil délivré par un guide ou par l’un de vos proches décédé n’a pas du tout la même portée. Il y a derrière celui-ci une prise de recul, une hauteur certaine, et une sagesse indiscutable.

C’est pour cela que je conseille souvent à mes consultants de parler à leurs proches, à leurs guides ; parlez, demandez de l’aide, un conseil…soyez à l’écoute, à force vous verrez vous obtiendrez des réponses…

Repost 0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 11:33

Encore une longue absence...ce n'est pas faute d'avoir des choses à raconter, mais justement tout est allé tellement vite ces derniers temps, il y a eu comme un coup d'accélérateur dans ma vie. 

Comme quoi, dès qu'on lâche vraiment prise, dès qu'on laisse les choses se faire, dès qu'on ne cherche plus à prouver aux autres de quoi nous sommes capables, dès qu'on se laisse porter et qu'on EST tout simplement, les choses se mettent en place.

Pour résumer ces dernières semaines :

-D'abord, j'ai donc été confrontée à mes peurs. La peur d'être "démasquée" en tant que voyante, auprès de ceux qui ne me connaissent qu'en qualité de thérapeute. Oui aujourd'hui encore, la voyance fait peur, la voyance est tabou, mal vue, jugée, reniée. J'ai donc à ce titre et suite à l'article dans Grazzia qui m'était consacré, perdu un de mes contrats. J'ai dû assumer cette partie de ma vie, assumer la voyance et ce métier si particulier. Mais finalement cela m'a fait du bien. Bon c'est pas encore gagné à 100%, mais je progresse.

-Ensuite vu que lorsque une porte se ferme une autre s'ouvre, j'ai vu le nombre de mes consultations exploser. En effet le guide de la voyance m'a permis de figurer dans sa séléction 2014 des dix voyants de renoms.J'ai aussi été contactée par Closser grâce à l'une de mes amis pour effectuer des prédictions de stars. Merci à elle :)

-Mes consultations sont agréables, mes consultants sympathiques, ma guide m'accompagne et je reçois les informations de plus en plus clairement, sans avoir besoin de support. Je communique avec elle de manière "télépathique", c'est très drôle et ce que parfois je pensais être juste des phrases dans ma tête, sont en fait ces phrases à elle. On va dire que ce genre de chose peut paraître bizarre, mais la différence entre mes pensées et les siennes, c'est que le son et les intonations ne sont pas les miennes mais bien les siennes, Merci donc à elle ! " Il était temps me dit-elle" (que je capte...)

-Ensuite comme nous n'avions plus rien à faire dans notre région et que la suite est ailleurs et bien mon mari a donc trouvé un travail dans le sud ouest.

-ET hop nous voilà en Gironde. Je continue mes consultations par téléphone ; j'ai déjà des contacts et je suis prête pour la suite "Oui là-haut je suis prête pour la suite".

-J'ai l'impression d'être accueillie à bras ouverts, l'impression d'avoir passé la deuxième. Ces dernières années ont été riches en émotions diverses, compliquées aussi, mais tellement instructives.

-Je remercie donc tous ceux qui me guident, touts ceux qui me suivent, m'accompagnent, m'encouragent et croient en moi, plus que moi-même. Même si ça y est, je commence à y croire...

-Je repars donc dans mes problèmes (qui n'en sont pas) ponctuels de camions de déménagement, sans paniquer car je sais qu'il y a une solution à toute chose et que tout arrive pile au moment où il faut :)

Allez "Bon vent", comme me l'a dit avant hier, Vincent, un consultant pas comme les autres.

 

 

Repost 0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 14:37

Coucou à tous !

 

Un petit post aujourd'hui, un petit post en forme de coup de gueule. Oui je vous avoue, j'en ai un peu marre d'entendre certaines choses que je trouve abbérantes, et franchement déplacées.

Selon une sondage, pour plus de la moitié des français, les achats de noel s'apparentent à une corvée. Alors je sais c'est juste un sondage, mais en effet, lorsqu'on tend l'oreille, on entend ici ou là " Oh la la, j'en ai marre, de cette course, de ces repas, des ces enfants trop gâtés".

Quand j'étais petite, j'étais ultra gâtée à Noel. Je me souviens de tous ces paquets. Mes parents n'étaient pas riches, mais ils faisaient en sorte que ce jour là soit spécial. Pour autant, je ne suis pas matérialiste, je ne suis pas une enfant gâtée, je ne suis pas difficile et intéressée par l'argent.

Oui j'en ai un peu marre d'entendre les parents qui râlent contre leurs enfants, parce qu'ils veulent plein de cadeaux pour finalement les délaisser très vite mais qui toute l'année place l'enfant au centre de tout ; et qui parle de Noel comme d'une fête commerciale uniquement . Il ne tient qu'à vous d'y mettre un brin de spiritualité. Il ne tient qu'à vous de raconter l'histoire, la symbolique de Noel, de réaliser une crèche et d 'y placer Jésus à minuit.

A l'école de mon fils, il y a eu une célébration. Chacun était invité à réfléchir sur cette fête. Entre parenthèses mon fils est en maternelle.

Exemples choisis :

-Noel sert à préparer la naissance de Jésus, à se souvenir de son anniversaire

-Pour préparer Noel on prépare son coeur

-Pour ouvrir son coeur, on écoute les autres, on pense à eux, on est gentil avec eux. 

-On fait des sourires, des bisous.

-On chante

-On rit

-On prépare les cadeaux, comme les rois mages

-On est heureux

 

Voilà, en résumé. Tout ça pour dire, que j'adore Noel, que c'est un temps universel où le temps s'arrête (la mondialisation a aussi du bon). Un temps où l'on pense aussi à ceux qui ont moins que nous, ceux qui n'ont rien, ceux qui sont seuls ou tristes.

Alors par pitié, réjouissez vous si vous êtes en famille et si vous avez de quoi faire plaisir à vos enfants, et de quoi manger, ou alors ne le faites pas et donnez de votre temps aux autres ainsi que votre argent.

 

Sur ce, je vous embrasse tous  !

Repost 0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 21:58

IMG_0315.JPGOui je peste souvent, je râle même. Je trouve absurde de poser et reposer 100 fois la même question à un voyant, je trouve hallucinant de penser à ce qu'un voyant dit avant de prendre une décision. La voyance a ses effets négatifs, il y en beaucoup d'ailleurs. Cela peut-être une addiction pour certain, une béquille que certains ont bien du mal à ranger au placard le moment venu.C'est aussi une aide merveilleuse et une connexion fabuleuse avec l'autre côté.

 

Mais qu'en est-il pour les voyants eux-mêmes ? Parce que aujourd'hui, mes jeux, mes cartes, mes intuitions, tout cela fait parti de ma vie. J'ai beau laisser mes jeux de côtés, vivre dans l'ici et maintenant, "ils" me rattrapent. Je les vois poser sur un coin de table, "ils" me tentent...Même quand je ne veux pas savoir, oups, une carte tombe, s'échappe.

 

Aujourd'hui je pense à certains témoignages de médiums, voyants, qui ont décidé d'arrêter, de fermer les portes. Pourquoi ? Quelles étaient leurs fragilités, leurs réticences.

 

Loin de moi, cette idée ; la voyance, est entrée dans ma vie depuis bien longtemps. Je crois qu'elle l'a toujours été, même avant de devenir réalité. Certes, ma façon de pratiquer évolue sans cesse, je pressens le passage à une nouvelle étape dans ma vie, avec de nouveaux moyens d'actions pour "aider l'autre", mais je crois que je ne pourrais plus revenir en arrière. La voyance a changé ma vie, c'est irrémédiable.

 

Cela m'apprend aussi beaucoup sur moi-même ainsi que sur les rapports avec les autres. Ce que je leur donne, pourquoi ? Ce que je refuse de donner, pourquoi ? La dépendance qui s'installe sournoisement, qui finit par faire mal, et qui peut même détruire les relations.

 

Alors oui je réfléchis beaucoup. Toutes les personnes qui se consacrent aux autres, le font au départ bien souvent pour de mauvaises raisons, un besoin d'être rassuré, un besoin de combler le manque et des blessures bien ancrées. Mais l'objectif est de parvenir à dépasser cela. Soigner pour se soigner, d'accord, mais pas trop longtemps, sinon le "soignant" sombre à son tour, car il n'arrive pas à soulager ses maux.

 

C'est pour cela aussi que la pratique de la voyance est dangereuse, il faut être solide et se connaître soi-même. On ne peut pas aider les autres, si soi-même on cherche de l'aide. On ne peut pas écouter, si on a besoin de parler. Ce qui est valable pour les thérapeutes classiques, l'est aussi pour tous ceux qui sont dans la relation d'aide.

 

Ces dernières années et ces derniers moi ont été riches d'enseignements et de remise en questions pour moi. Le résultat n'est pas encore complètement abouti...mais bon j'avance tranquillement, avec plus de séreinité, plus d'indulgence envers moi-même et la certitude, qu'il faut penser à soi, à son bien-être avant de penser à aider les autres. Je le savais, l'avais expérimenté avec la sophrologie, la voyance m'en a montré un autre aspect.

 

A bientôt !

 

Repost 0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 21:38

En ce moment, je suis plutôt branchée sur la mort. C'est bizarre mais je la sens plus ; dans les consultations et autour de moi. J'aime peu cette sensation car elle m'envahit de lourd frissons pas très agréables. Voir un proche disparaître c'est toujours difficile, même quand on croît à l'au-delà. Tout cela n'est pas drôle, mais ça fait parti de nos vies, c'est même la vie.

Un ami de ma famille est mort la semaine dernière. J'allais bientôt le revoir pour les fêtes, j'en étais toute heureuse. Je suis certaine que cet homme qui était pour le moins torturé malgré sa joie de vivre, a trouvé de l'autre côté la paix et s'est réconcilié avec ses peurs, ainsi que les siens, sa propre famille, qui l'a souvent rejeté. Un peu tard mais peut-être, et encore que...à mon avis, il n'est jamais trop tard pour se retrouver et s'aimer.

 

Alors du coup, allant à son enterrement demain, j'ai trouvé ce texte, bien connu, et je souhaitais vous le faire partager.

 

La mort n'est rien
La mort n'est rien,
je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

Je suis moi. Vous êtes vous.
Ce que j'étais pour vous, je le suis toujours.

Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné,
parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.
N'employez pas un ton différent,
ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez,
pensez à moi,
priez pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison
comme il l'a toujours été,
sans emphase d'aucune sorte,
sans une trace d'ombre.

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours été.
Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées,
simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.


Canon Henry Scott-Holland (1847-1918)

Repost 0

Profil

  • "Vis ma vie" de voyante
  • Parce que la vie d'une voyante n'est pas de tout repos et parce que moi aussi j'ai mon lot de questions et d'états d'âme, j'ai décidé de les partager ici avec vous en toute sincérité et avec une pointe d'humour bien-sûr !

Pages