Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 09:56

Avant de me consulter, les personnes demandent toujours le prix de la consultation. Normal. Cette question a longtemps été compliquée pour moi. En effet, j'avais tendance à "brader" mes consultations, parfois même je ne faisais pas payer ou très peu, et souvent j'invitais les gens à me recontacter gracieusement. Dans l'idée pourquoi pas, mais je faisais pour de mauvaises raisons. Je ne me sentais pas légitime, je n'avais pas confiance en moi.

Et puis la voyance, c'est encore tabou. C'est un peu "honteux" de gagner sa vie comme ça. Alors je ne le gagnais pas ou très peu.

Et puis les années passant, je me suis rendue compte que bien malgré moi, c'était mon rôle de guider les gens, des les accompagner de cette façon là. Et il fallait bien l'accepter. Et l'accepter c'est assumer ce drôle de métier et surtout se faire payer pour.

Alors j'ai augmenté mes tarifs. Pas trop, mais un peu. Il faut savoir, que en voyance, on ne peut pas enchaîner 5 rdv. Enfin, moi je ne peux pas. Je peux en faire deux le matin, et deux l'après-midi, c'est le maximum. Evidemment ça limite.

A côté de cela, sur le prix d'une consultation, la moitié part évidemment dans les caisses de l'état.

Par conséquent, brader ses prix, entraînait donc à moyen terme, un arrêt des consultations. J'ai compris, qu'il fallait être dans la mesure et le discernement et ne pas se sous-estimer;

Augmenter un peu mes tarifs, c"est aussi se dire "oui je vaux quelques chose" et "oui, je veux continuer sur ce chemin".

Evidemment de l'autre côté, il y a ceux qui abusent complètement de la situation et qui demandent des sommes hallucinantes pour 20 minutes de consultations. A vous de voir et de choisir avec bon sens.

Mais ces abus, vous pouvez les retrouver partout. Personnellement, je ne mets jamais les pieds chez un coiffeur qui demande un supplément "cheveux" longs. Question de principe.

Aujourd'hui, j'ai trouvé le juste milieu. Il m'arrive toujours de consulter gracieusement ou plutôt sous forme d'échange, mais c'est quand je le veux, par envie, et non par manque d'estime de moi.

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 23:49

De temps en temps, lorsque je suis en mode geek, je scrute les offres d'emplois en tout genre. En effet, j'ai une double casquette et si aujourd'hui la voyance assure la majeure partie de mes revenus, j'ai besoin pour mon équilibre (mental) de faire d'autre chose. La sophrologie, entre autre me permet de m'évader et d'accompagner autrement les gens. Je les aide à vivre "ici et maintenant" sans peur du lendemain.

Et ce soir par curiosité j'ai tapé comme mot clé sur Indeed "voyante". Et paf, une réponse.

 

Côté Voyance recrute voyants, médiums, numérologues...
Côté Voyance - Bordeaux (33)

Côté Voyance est une plateforme dédiée à la voyance, à la numérologie et à l'astrologie. Basée dans le sud de la France, Côté Voyance propose à sa clientèle des consultations avec de véritables voyants. Le but étant d'offrir à ceux qui le souhaitent de vraies prédictions et le soutien nécessaire pour avancer.

Profil recherché :
- Expert motivé, ponctuel avec une bonne élocution
- Qualités indispensables : Sociabilité et courtoisie
- Disponible au moins 30 heures par semaine
- Statut Auto entrepreneur

Vos avantages :
- Fiche Expert sur notre site référencé auprès de plusieurs moteurs de recherche
- Planning modulable, consultations depuis votre domicile
- CA important grâce à nos différentes options :
Voyance par téléphone/SMS/Mail/Chat.
- Rémunération de 40% sur vos consultations privées.

 

 

Bon certes, il est mentioné le mot "expert"; expert motivé s'il vous plaît et ponctuel ! Ben oui si le téléphone sonne et que vous n'êtes pas là ça craint.

Quand au nombre d'heure, je ne suis peut-être pas douée, mais 30 heures de voyance par semaine, ouach, il faut être wonderwoman. Pour ma part je me liquéfie très vite, Je le sais j'ai testé et à l'époque je travaillais sur la plateforme Gloups Voyance que 9 heures par semaine.

Pour finir  dans le profil recherché, si le titre était caché on penserait à toutes les professions sauf voyant ou médium. Nulle part on mentione les mots  intuition, empathie, écoute, ou sens de la psychologie.  Bref un brin d'humanité quoi !

 

 

 

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 22:06

Et voilàààààà c'est fini ! Après 8 mois de collaboration avec Glups Voyance, une page se tourne. Lundi matin à 10H48 j'ai reçu le mail qui mettait fin à ce partenariat...Mais un petit falsh back s'impose.

 

Bon Glups voyance, vous le savez j'en pouvais plus. Trop d'énergie, trop de sollicitations, une vie de famille en pointillée bref la coupe était pleine. Je rajoute à cela, la politique du site qui doucement est tombé dans le mercantile à outrance en proposant des services qui pour moi n'était pas de la voyance, mais qui jouait sur les peurs des gens.

 

Alors pour me sortir de là 'ai mis en application la LOI DE L ATTRACTION. Et bien ça a marché. L'univers m'a envoyé un choix : concrètement, le DG du site m'a fait une proposition impossible à accepter. Des horaires trop importants, vu que j'ai déjà mon propre cabinet, un salaire ridicule et en plus il me proposait une "formation pour être plus performante", comme si travailler ses intuitions c'était vendre des aspirateurs. Alors certes les temps sont durs,(et les vacances peut-être un peu moins funs du coup) certes un cdi même mal payé ça peut-être sécurisant, mais pas pour moi et pas au prix de ma santé et de renier mes principes, mes valeurs et qui je suis. J'ai d'autres choses à faire, d'autres chemins à explorer. Cette expérience m'a permis de prendre confiance en moi, en mes capacités. J'ai aussi compris ce que je voulais et ce que je ne voulais pas. 

 

Non je ne veux pas rendre les gens dépendants, je veux apporter une aide globale, une aide sur leur chemin de vie. Les aider à prendre conscience de leurs objectifs de vie, de pourquoi ils sont là. Certes apporter une vision de l'avenir, les éclairer pour que aujourd'hui ils prennent les meilleures décisions pour eux.

Mais non, je ne veux pas être "Manager" par Isabelle, fine psychologue, pour suivre une "trame de consultation" et pour "améliorer mes performances".  Un médium n'est pas un performer, un médium est un interméidaire qui délivre des messages pour faire avancer celui qui le demande. La personne reçoit ce qu'elle a à recevoir ni plus ni moins. Cela est parfois frustrant mais c'est comme ça et c'est de cette façon là que je souhaite continuer avec ma liberté et ma conscience.

 

Et comme l'univers est super sympa et que là-haut aussi, dans la même journée j'ai reçu une super proposition de partenariat en tant que formatrice en développement personnel.

ET comme l'univers est archi-sympa, j'ai aussi reçu un coup de téléphone pour mettre en place mes soirées voyance dans un chouette restaurant.

 

Bref, La loi de l'attraction, c'est plutôt cool comme principe. Vous devriez essayer.

Repost 0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 13:56

Aahhh la vie chez Glups Voyance. J'avais donc commencé à vous raconter dans un article précédent comment j'avais atterri chez Glups Voyance. Pour faire court, et pour résumer, je me devais de me donner ma chance, voir si j'étais oui ou non faite pour la voyance, si j'en avais les capacités. Parce que on a beau vous le répéter, y a des des choses, c'est bien de le ressentir.

Mon aventure a donc commencé en novembre dernier. J'ai commencé par travailler les weekends. Chez Glups voyance, on ne consulte pas à la minute. Les personnes achètent des consultations, des forfaits, si cela dure 5 minutes de plus, le client ne paie pas. Le but n'est donc pas du tout de faire parler le client.

Bref je ne sais pas combien de consultations j'ai effectué depuis, on va dire une moyenne de 20 par semaine depuis novembre donc en gros plus de 500 ! Ca paraît énorme. Bon des consultations en moyenne de 15 minutes, donc ça remet les choses en place.

J'ai vu et entendu beaucoup de choses, j'ai rassuré beaucoup de monde, je les ai secoué aussi. Nathalie, Patrick, Sophie, Roger,...autant de prénoms qui je pense resteront gravés dans ma mémoire. Certains se raccrochent à vous d'une manière sympatique, d'autres ont le don de vous rendre chèvre. Non pas parce qu'ils doutent de vous mais plutôt d'eux.

J'ai aussi eu le droit à quelques insultes, comme quoi j'étais nulle et minable parce que je n'avais pas dit la même chose qu'une autre collègue. Oui parce que certains consultent à vitesse grand v et font le tour des voyants et attention à celui qui s'écarte du droit chemin, en l'occurence le chemin du "retour affectif".

Aahh le retour affectif. C'est la principale interrogation avec la maîtresse qui attend que le mari quitte sa femme. Je dis ça sans mépris, j'ai bien conscience de toute la souffrance de ces personnes. Mais parfois on a beau dire " Non, il ne la quittera pas", la personne en face vous répond, "Oui mais après ? ". Non y a pas de après et dans ce cas la personne tourne les talons et va voir ailleurs. La vérité fait mal.

Bref autant vous dire que si Glups voyance m'a permis de développer mon "don" de travailler mes intuitions, mon langage, ma manière de dire les choses, j'ai très vite compris que je ne pouvais pas faire ça longtemps. Que non je n'étais pas sur terre pour ça, que mon rôle n'étais pas de me poser derrière un téléphone et de répondre en 10 minutes à des questions qui même si elles paraissent anodines, relèvent en fait de troubles plus grands qui ne se prennent pas en charge par téléphone en 5 minutes chrono.

Moi je veux aider les gens, les amener à être autonome et pleinement conscient de leur vie, je ne veux pas "juste" les rassurer ou les conforter dans leurs illusions.

Je ne parle même pas ici de la fatigue et du stress engendré par ce travail, ce même stress qui m'a poussé à ouvrir ce blog. Comme quoi rien n'est jamais inutile.

Et puis il y a eu les "vrais moments" ceux d'ailleurs où vous regrettez de parler à l'autre juste 20 minutes, comme ce soir là où à 23H45 Stéphane m'appelle pour me dire qu'il vient d'aller voir le film "Police" de Maiwen. Il est en pleurs, sa voix tremble. Il vient de se rendre compte qu'il avait été "abusé" petit. Un choc terrible. Stéphane est désespéré. Tout remonte à la surface, ses blocages avec les femmes, ses echecs, ses peurs. Je ne peux lui parler QUE 20 minutes, c'est horrible. Je lui donne tous les conseils de la terre, lui dit d'aller en parler, de se tourner vers un thérapeute, d'exprimer tout ça, que cela ne peut pas se faire comme ça là par téléphone, que bien-sûr je suis là mais maintenant il doit avancer et trouver le bon interlocuteur.

Stéphane n'a jamais rappellé. J'espère qu'il va bien. Je ne l'oublierai jamais.

 

Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 22:27

Que je vous explique. Le samedi soir je travaille pour "GLUPS VOYANCE"( C'est un nom de code vous aurez compris). De 20h à minuit. En général ce sont donc quelques habitués qui me contactent. Je suis pas trop surbookée parce que entre vous et moi j'entretiens pas du tout la dépendance. Au contraire, je leurs crie " Ayez confiance en vous, et tournez la page". En effet, 80% des consultations concernent des questions sentimenales improbables avec des histoires improbables.

Bref ce soir, je mangeais donc mon plat de pates ( c'est la fin du mois...) quand le téléphone sonne. Il me restait 4 pates. Vous savez les 4 dernières. Les meilleures au final.

Et là dans le mile c'était Roger. Faudra que je vous raconte mais Roger me téléphone toutes les semaines. Il n'appelle pas que moi d'ailleurs. Et chaque semaine je lui dis la même chose. Je lui donne des conseils, qu'il n'écoute pas et me rappelle pour me dire qu'il est dans la panade.

Au final il s'énnerve presque, mais me rappelle. Je me dis heureusement qu'il appelle pas les services audiotel il serait ruiné. Il m'appelle moi ou les autres et chez Glups voyance de ce côté là y a pas de piège.

Mais la question est là, si la voyance par téléphone n'existait pas est-ce que Roger irait chez un voyant indépendant ? Certainement pas, enfin si il venait chez moi, il reviendra pas avant plusieurs semaines ( j'impose toujours une carrence, rien ne sert de consulter à répétition). Mais je pense que les personnes comme lui cache une grande détresse qu'il comblerait par autre chose. Une autre addiction, ou peut-être une grosse solicitation de son réseau et du coup il provoquerait peut-être la colère ou l'agacement voir même l'indifférence de ses proches.Il serait déprimé et serait accro à autre chose, ou harcelerait la personne en question. Et le poisson se mord la queue.

Alors quand parfois j'ai envie de tout plaquer, là ici maintenant, je me dis que si Roger veut me parler, en dépit de vérités que je lui renvoie c'est peut-être parce que une part de lui est prêt à entendre...l'autre non mais bon !

Repost 0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 22:22

Comme je vous l'ai déjà dit, à côté de mes consultations, j'officie aussi dans un cabinet de voyance. Je vous rassure direct, je ne fais pas d'audiotel, les tarifs sont clairs, même si la consultation dure plus longtemps pas de facturation, pas d'entourloupe de ce côté là, ILS ont un minimum de déontologie.

Ce sujet est toujours délicat et si j'en parle c'est parce que je m'apprête à fermer cette porte et que après quelques mois d'expériences je pense avoir un avis objectif sur la question. Bon la suivante (de porte) n'est pas ouverte, mais je fais confiance à l'univers :) Hummm.


Comment me suis-je retrouvée dans cette histoire ? Previously :  Un jour d'octobre 2011 alors que mon cabinet ramait un peu ( je rappelle que à la base je suis dans le bien-être) et à l'époque je ne souhaitais pas dire que j'étais voyante, je me suis rendue à un entretien d'embauche pour être prof. Un vieux rêve d'adolescente...


Ni une ni deux, je trouve ça génial, je m'enthousiasme plus que de raison, bref je me dis que ça c'est une chouette expérience.

Arrivée dans le lycée en question, je poirraute une heure en attendant le directeur. Là l'angoisse monte. J'ai envie de fuir de dtéaler comme un lapin. Je me souviens mes angoisses d'ado quand je voulais pas faire quelque chose mais que par obéissance et raison et bien j'abdiquais.


Bref, le monsieur me reçoit, me fait une leçon de moral, sur le fait que prof c'est dur, c'est un engagement, une vocation, et patati et patata. Il me dit ok, attendez-moi dehors 10 minutes, je règle un dossier, et je reviens avec votre contrat. Me voilà de nouveau assise dans le hall, nerveuse. Presque j'en pleure. Si je m'en vais c'est pas sérieux, financièrement je coule, et puis ça se fait pas. Je sors mon jeu, mon Belline, et en cachette je tire une carte ( Imaginez le délire). Tout est brouillé, les cartes sont bonnes, je comprends rien.


En urgence je téléphone à mon mari qui me dit de faire comme je veux...bon soit. Le mec me fait attendre, en tout ça fait presque 1 heure depuis le début...allez j'ai le coeur qui bat à 100 à l'heure et c'est peu dire. Je ne suis plus une petite fille, je fais ce que je veux, j'ai confiance en moi. OUIIII. Je me lève, je vais voir la secrétaire, je lui dit que j'ai changé d'avis. Bim le directeur arrive avec mon contrat à la main. Je tremble, je lui dis " Désolée, votre lycée est super mais vous avez raison, ça va pas le faire, je suis pas faite pour le job, au revoir"...il m'a regardé heberlué !!!!


En sortant j'ai pleuré pendant 20 minutes, à en avoir mal au ventre et je me suis dit que vraiment j'avais compris, j'allais me donner ma chance en tant que voyante...Je suis rentrée à la maison et j'ai cherché le prochain salon de la voyance. Je suis tombée sur un blog d'une voyante qui officiait dans un cabinet. Un simple coup de fil et le directeur me rappelle le lendemain....

 

à suivre

 

Repost 0

Profil

  • "Vis ma vie" de voyante
  • Parce que la vie d'une voyante n'est pas de tout repos et parce que moi aussi j'ai mon lot de questions et d'états d'âme, j'ai décidé de les partager ici avec vous en toute sincérité et avec une pointe d'humour bien-sûr !

Pages