Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 17:31

Quoi ? Oui ce titre, question syntaxe laisse à désirer je vous l'accorde,mais l'idée est là. Souvent je parcours les forums psy, et je lis des messages désepérés de personnes anxieuses, pobiques, angoissées, qui ne savent plus quoi faire.

Et bien voici le post que j'ai laissé.

 

Il y a quelques années, j'étais à votre place. Tout a commencé par des petites crises ici ou là. Des crises de "spasmo" comme on dit, mais bon je n'y prettais pas attention. Et puis les vertiges. Et un soir, l'horreur, dans mon lit je ne respire plus. Du moins je crois ne plus respirer. je suis sortie, j'ai pris l'air, ça ne passait pas. Je me suis calmée en émettant la syllabe "OM". magique.Mais le repos fut de courte durée.

 

Angoissée, phobique, anxieuse, spamsophile, que sais-je....Impossible d'envisager un voyage, ni même un resto entre amis. Quand je ne pouvais pas éviter l'épreuve, je me débrouillais pour être en bout de table, près de la porte. Je précisais en arrivant, que je me sentais pas bien, que j'étais un peu fièvreuse, au cas où je devrais partir.


Bref, je me suis privée de beaucoup de chose, des choses et des soirées avec des amis que j'adorais.
Bien-sûr il y avait des moments où je me sentais bien. Cela correspondait avec des phases dynamiques dans ma vie, où mes projets me faisaient avancer et ainsi je laissais mes peurs de côté.

 

 Et puis rebelotte.

 


Bref toutes ces années, je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais voulu en parler. Je prenais de l'euphytose et du magnésium. Pour me soigner, j'avais recours à tes techniques piochées ici ou là, des atsuces dégotées sur le net. Pas question d'aller voir un médecin.
Pour le psychiatre, je me trouvais pas adaptée, pas assez malade, je pensais pas que ce que j'avais méritait que l'on s'y attarde et pour le psychologue je n'avais rien à lui dire. Ma vie n'ayant pas été comparable à la petite marchande d'allumettes, je me voyais mal déballer mon enfance plutôt banale.

 

J'ai fait un peu de yoga et lu beaucoup de livres sur le développement personnel et surtout je me disais que la solution était en moi. Et que j'allais trouver toute seule la clé du bonheur.


Je priais beaucoup aussi et j'avais quand même l'impression d'être guidée là-haut et d'emprunter les bons chemins. Ici ou là des petites rencontres, brèves mais essentielles.


Mais la vérité c'est que je n'ai jamais trouvé la bonne personne, celle devant qui on a pas honte. j'aurais aimé avoir un entourage attentif qui me pousse, mais celui qui a peur sait user de beaucoup de stratagème pour se cacher. 

Mais de toutes ces années, je suis sortie grandie. De tous ces combats je suis sortie plus forte. Toujours en silence, je me battais souvent contre moi-même. Et puis on accepte, on lâche-prise, on se fait confiance. Et puis on trouve sa moitiée, celui qui a tellement confiance en nous, celui qui nous sublime...une sacré aide du ciel !


J'ai trouvé un travail qui m'a poussé à avancer et puis une fois bien dans ma peau,  j'ai eu envie moi aussi d'aider les autres.


Je suis donc devenue sophrologue. Et puis cette petite voix qui me guidait a été un peu plus présente. Comme j'ai toujours aimé l'ésotérisme, je me suis remise aux cartes. Avec succès. Aujourd'hui ma guide vous guide grâce à mes capacités médiumimniques. Aujourd'hui dans mon cabinet, les personnes viennent avec leurs soucis, leurs problèmes, avec un poids qu'ils traînent, souvent sans savoir pourquoi. Je les aide, forte de tout ce que j'ai appris sur ce long chemin, ce que j'apprends encore. Je m'occupe du corps, du mental et de l'âme.

 

Et puis il y a tous ceux qui ne viennent pas. Qui n'osent pas.

Et bien osez ! A l'époque j'aurais aimé me rencontrer ! Ce n'est pas prétentieux, mais juste une réalité. L'espoir de se dire que oui à un moment donné on peut s'aimer et se connaître assez pour s'accepter entièrement.

Voilà, merci de m'avoir lu et si vous souhaitez en savoir plus allez voir mon site, n'hésitez pas à me contacter même si c'est juste pour parler ou avoir des informations, mais ne restez pas dans votre isolement, il existe beaucoup de solutions pour vivre mieux et vivre sa vie à fond.

 

Voilà ce que j'ai écrit. Ce texte me ressemble. Ce sont 20 ans de ma vie sur quelques lignes. Peut-être un jour je parlerais de toutes rencontres, parfois très brèves, mais il m'a souvent suffit d'une petite phrase pour changer mon regard sur le monde.

 

A bientôt et OSEZ !

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 21:16

Rappel de l'épisode précédent. ( Pour ceux qui ont la flemme de lire le dernier post). Je vous confiais donc que j'allais voir une voyante, histoire de m'aiguiller un peu et histoire aussi de satisafire ma curiosité mal placée.

Et ben j'ai pas été déçue.

Et cette rencontre a bien failli n'avoir jamais lieu. J'avais donc rdv mercredi matin. Une fois n'est pas coutume la veille je prends toutes les coordonnées, le téléphone car je connais pas trop l'endroit.

J'arrive pile à l'heure ( et oui mon petit gars m'avait caché les clefs de voiture, j'ai mis 20 minutes à les retrouver en implorant mon ange gardien de m'aider).


Bref, je sonne. Personne. Drrrriiiiiiinnnnnnng....silence. Une voix soudain " Ah vous avez pas vu mon mail d'hier soir je dois anuler les rdv le plombier du syndic est là. "Bon. "Ou alors vous attendez 20 minutes". Ouf. Ben je vais attendre.Ca commence bien tiens!

 

Vingt minutes plus tard Dominique m'ouvre la porte. Elle est comme sur la photo. Avenante, souriante et des yeux magnifiques. Je m'installe et elle me dit que j'ai de la chance car elle a annulé tous ses rdv.

Je m'installe en face d'elle. Une table de salon, un tapis, quelques bougies, la pièce est lumineuse, agréable et un chat traîne non loin de là.

 

Elle me demande si j'ai des photos. Tu penses ! Maman, papa, mari, soeur et grands-parents. Elle travaille donc à partir des photos à l'aide de son pendule et ses "flashs et intuitions". Elle demande le prénom et l'âge. Demande ce qu'on veut savoir à propos de la personne. Cela me déstabilise car dans mes consultations, je commence toujours sans rien demander, quitte à voir après poser une question pour conforter et avancer.

Mais bon c'est aussi le but de ma démarche de voir un peu les autres manières ( ça a le mérite de me rassurer :))

 

S'en suit donc l'analyse des personnes, des photos. Cela conforte mes ressentis et me donne des pistes claires sur certaines de mes interrogations.

 

Pendant la consultation, elle a ressentit mon grand-père arrivé avecs a canne et obeservé. Il a regardé et fait quelques commentaires, notemment sur ma maman.

 

Ensuite nous sommes passée à moi. Mon intérrogation est donc professionnelle. Je ne trouve pas ma place, je comprends pas.

 

Tout simplement, je ne fais pas encore ce pourquoi je suis là. J'ai commencé le puzzle, j'ai tout en moi maintenant je vais assembler et c'est pour cette année. Elle confirme ce que d'autres mon déjà dit que que j'ai commencé à expérimenter.

C'est à dire que la voyance pure comme ça évenementielle c'est pas pour moi. j'avais besoin d'expérimenter c'était une étape. La sophrologie n'a pas servie à rien non plus, loin de là.

 

Bref comme les autres, elle me voit soigner avec les mains, le magnétisme et mes intuitions sur ce sujet viendront de ma grand-mère qui le moment vennu me communiquera tout ça. Pour l'instant "on" ne l'y autorise pas. J'aurais d'ailleurs dans mon cabinet un gros bouquet de rose, mais genre pivoine presque ( nb, ma grand-mère s'appelle Rose c'est pour ça).

Pas besoin de formation ni quoique ce soit, j'ai déjà tout et "je le sais". Alors oui je le sais, mais entre le savoir et le faire y a un monde.

Expérimentez sur votre famille et vous verrez....me revoilà replongée comme avec mes cartes il y a 3 ans en arrière. Allez hop au boulot.

 

Elle me donne ensuite des indications ( je vous épargne les détails) sur des rituels que j'aurais, des façons de faire, les explications sur ses infos qu'on me donnera, je saurais où me placer comment faire, par mes intuitions ( comme quand je fais une voyance). J'aiderais par la parole et les mains. Je soignerai l'âme et le corps. Des infos aussi sur ma coupe de cheveux et un pendentif que je porterais, elle me l'a décrit en détail...

 

Dans combien de temps ( ah la question débile...). Du tac au tac, dans 3 mois j'arrête "Glups voyance". De toute façon j'aurais d'autre piste à ce moment là et plus le temps. C'était une parenthèse, un apprentissage nécéssaire mais ce n'est pas pour ça que je suis là...ça me rassure parce que je commencais à me trouver "odieuse" dans ce rôle et un peu ingrate.

 

S'ensuit d'autres détails de ma vie personnelle future.

 

Voilà je sortie de là, gonflée à bloc ! Bien décidée à mettre en place les consitions pour cette réalisation.

Ah elle m'a aussi parler de l'écriture automatique. J'avais bien tenté adolescente ( avec succès) mais du coup ça avait prvoqué chez moi pas mal de peurs puisque cela concernait des événements pas heureux...

 

Mais bon ça le fera, " pas de grands messages pour l'humanité, mais bon". Ben oui pourquoi pas.

 

L'échange a donc été enrichissant. Nous verrons bien la suite et je vous tiendrais au courant. Elle a fini par me dire que je ne manquerais jamais d'argent et que si je voyais en moi ce qu'elle voit, je n'aurais plus jamais le moindre doute.

 

OUi mais ce serait trop facile :)

 

Et vous quelles sont vos dernières expériences avec une voyante ??

Repost 0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 14:25

Bon une fois n'est pas coutume demain, je vais "consulter". Pas un psy, non, une voyante. Une médium. Pourquoi me direz-vous ? Ben comme tout le monde, pour répondre à certaines de mes inetrrogations, pour confirmer mes intuitions, mes ressentis et pour m'éclairer sur des questions on a va dire spirituelles auxquelles je trouve pas de réponse auprès de mon entourage. Et oui mon beau-père sait monter une armoire, mais question réincarnation il y connaît rien et ceci est valable pour tous les gens de ma famille.

Et puis par CURIOSITE...hou la vilaine. Oui je l'avoue, je suis curieuse de voir comment les autres travaillent. Comment les autres font.

Et au delà de tout ça, ce qui me fait penser que c'est une bonne chose, c'est mon absence de peur. Car je ne suis pas du genre à consulter, même avant d'être " de la partie". Cela a dû m'arriver deux ou trois fois maximum. La première fois, j'avais 20 ans. A l'époque elle m'avait dit , deux enfants, un mariage comme dans mes rêves et que dans mon travail y aurait beaucoup de papier, et encore du papier. Je suis devenur journaliste de presse écrite et je me suis mariée dans un chateau, pour les enfants, j'en ai un, le deuxième est pas encore à l'ordre du jour...

La deuxième m'avait parlé de l'homme de ma vie à ne pas râter, de grande protection que j'avais, de guide et de réalisation karmique. Elle m'a vu aussi dans dans un immeuble transparent avec des gens en costume. Il se trouve que mon ancienne boite de journalisme c'était un immeuble de verre que l'on partageait avec des avocats...

Et la troisième en 2008, m'avas dit que la sophro, marcherait pas vraiment mais que j'aurais une rencontre avec un guide, qulequ'un qui m'initiera et me révlèlera un art, un don et que je vivrais de ça....En sortant de la consultation, j'ai acheté un Belline ( car je l'avais entendu dire qu'elle travaillait avec ça) et deux moi après, je rencontrais, Bernard qui m'a montré le chemin et m'a permis d'arriver là où j'en suis. Et oui je vis de la voyance aujourd'hui.

Alors comme j'ai toujours eu des expériences positives, je croise les doigts. Et avant j'avais tout de même une légère anxiété, et bien là, je n'ai pas peur, je n'ai plus peur de ce que je pourrais entendre.

J'ai rdv demain à 10H.

Et puis on verra bien si j'ai du feeling. Je l'aii choisie comme ça, au hasard, paf ! Enfin non, elle a de très beaux yeux. Des yeux de chats. Miaouh.

 

Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 22:27

Que je vous explique. Le samedi soir je travaille pour "GLUPS VOYANCE"( C'est un nom de code vous aurez compris). De 20h à minuit. En général ce sont donc quelques habitués qui me contactent. Je suis pas trop surbookée parce que entre vous et moi j'entretiens pas du tout la dépendance. Au contraire, je leurs crie " Ayez confiance en vous, et tournez la page". En effet, 80% des consultations concernent des questions sentimenales improbables avec des histoires improbables.

Bref ce soir, je mangeais donc mon plat de pates ( c'est la fin du mois...) quand le téléphone sonne. Il me restait 4 pates. Vous savez les 4 dernières. Les meilleures au final.

Et là dans le mile c'était Roger. Faudra que je vous raconte mais Roger me téléphone toutes les semaines. Il n'appelle pas que moi d'ailleurs. Et chaque semaine je lui dis la même chose. Je lui donne des conseils, qu'il n'écoute pas et me rappelle pour me dire qu'il est dans la panade.

Au final il s'énnerve presque, mais me rappelle. Je me dis heureusement qu'il appelle pas les services audiotel il serait ruiné. Il m'appelle moi ou les autres et chez Glups voyance de ce côté là y a pas de piège.

Mais la question est là, si la voyance par téléphone n'existait pas est-ce que Roger irait chez un voyant indépendant ? Certainement pas, enfin si il venait chez moi, il reviendra pas avant plusieurs semaines ( j'impose toujours une carrence, rien ne sert de consulter à répétition). Mais je pense que les personnes comme lui cache une grande détresse qu'il comblerait par autre chose. Une autre addiction, ou peut-être une grosse solicitation de son réseau et du coup il provoquerait peut-être la colère ou l'agacement voir même l'indifférence de ses proches.Il serait déprimé et serait accro à autre chose, ou harcelerait la personne en question. Et le poisson se mord la queue.

Alors quand parfois j'ai envie de tout plaquer, là ici maintenant, je me dis que si Roger veut me parler, en dépit de vérités que je lui renvoie c'est peut-être parce que une part de lui est prêt à entendre...l'autre non mais bon !

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 15:27

 

C'est THE question. Une sorte de marronier. Tu me tires les cartes ? Tu me fais un jeu ? On peut regarder ? Au début c'est chouette, parce que ça avait le mérite de me faire travailler. Avec mes "cobayes" j'apprenais à verbaliser, à dire les choses. Et puis faut dire avec une confiance en moi proche du néant et le fait de pas me trouver  très forte, je n'avais aucune appréhension à sortir mes jeux.

Maintenant le problème c'est que pratique oblige, j'ai vraiment affiné tout ça ( oui oui comme le fromage). Donc avec une carte, une question parfois basique et bien d'autres choses sortent...et j'ai pas toujours envie d'en parler.

Alors j'esquive. Et ce weekend, j'ai esquivé à bloc. En visite dans ma belle famille, j'ai évidement eu le droit à cette question. Et j'ai fait la canard : Oui oui et puis non non.

Alors bien-sûr parfois je me laisse tenter. Quand je le sens et quand je sens surtout que ça a son utilité. Mais quand d'emblée on me dit " Mais j'espère que ce sera bon", je cherche pas plus loin, c'est NON.

Et puis mince, ce weekend j'étais en "vacances", la tête vide. Avec l'idée de ne pas parler de voyance, ni de guide, ni de médiumité, ni de rien de tout cela.

Patatra ça a failli. Vendredi soir, de sortie dans un resto branché, voilà pas mon bof qui fait allusion à mon drôle de métier au patron. "Ah bon t'es voyante". ET là le classique : " Moi j'y crois pas trop mais j'en ai vu une une fois qui m'a bluffé..."Moi qui avait décidé de me taire. Bref je me suis contenté de dire bêtement "Oui c'est dingue tout ça". Hummm.

Bon vous avez une question :)

 


 

 

 

Repost 0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 23:18

23H20 ma journée s'achève enfin et surtout de la même façon qu'elle a commencé. Je m'explique. Ce matin comme à mon habitude, je me lève, enfin je suis réveillée par mon bout de chou à 7H du matin. Tirée du lit par son doudou, mr haut comme trois pommes veut son biberon.Exécution.

Lavage, habillage, déposer mon petit à la crèche, un brin de ménage et me voilà fin prête pour mon premier rendez-vous de la journée. Un rendez-vous sophro avec une de mes clientes régulière que j'aime bien, parce qu'elle me fait penser à moi il y a 10 ans.

BAM, texto pour me dire qu'elle souhaite décaler....j'adore ! Autant vous le dire dans ce cas je donnerais tout pour retourner d'où je viens, plaquer mon boulot et tranquillement me reprendre une vie de salarié pépère sans avoir à gérer les annulations à l'arrache par texto. Bientôt j'aurais droit à un pigeon voyageur. Et ça encore c'est quand on est prévenu...

Entre parenthèse pour les consultations de voyance je n'ai JAMAIS d'annulation...cherchez l'erreur.

 

Et puis ma journée se passe. 21H30, mon lutin est couché, mon mari rentré. J'ai mis les patates à chauffer, me suis vautrée dans le canapé. Je continues de parcourir le blog d'Alice Karra ( j'en suis à juillet 2009...hum). Téléphone sonne. UNe petite voix fluette me demande si j'ai de la place pour une consultation. MAINTENANT !!!!

Intérieurement je boue un peu. Et en même temps j'aime pas dire non. Je la sens pas bien. Bref je dis ok. Le temps de manger mon escalope et mes fameuses patates.

J'ai donc eu Anna au téléphone. Elle habite dans le coin, mais elle était vraiment au plus mal. Pas le genre à consulter sauf que là elle était perdue. Une vie de famille qui part en sucette, un mari qui fuit et elle au bord de la dépression.

La consultation a duré plus d'une heure, et à la fin, je me sentais bien. Je crois que je l'ai suffisament éclairé sur la suite pour qu'elle ait confiance en elle et en ses capacités à gérer la crise qu'elle traverse.J'aime cette idée d'avoir été utile, d'avoir fait passer les messages, d'avoir donner les bonnes clés pour que les personnes puissent gérer les événements à venir.

 

Merci ma guide, merci Anna, j'ai donc été utile aujourd'hui.

 

 

Repost 0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 16:39

J'aime la nuit. Oui j'aime la nuit. Plus jeune quand je vivais encore chez maman, je m'allongeais au bord de la piscine et je regardais le ciel étoilé. Je demandais à Dieu de me donner une vocation, je lui demandais de rencontrer le grand amour pour ne pas avoir à affronter les terribles épreuves de la vie seule. Mais je voulais LA personne.Mon double, celui qui me comprendrait et m'aimerait entièrement. Parfois hop une étoile filante, je croisais les doigts.

Dieu ou l'univers m'ont donc exaucé.

Donc j'aime la nuit car c'est calme, tout le monde dort. On se sent bien avec cette impression que l'univers nous écoute, nous juste nous.

 

  Et puis la nuit ce sont les rêves. Et chez moi c'est quelque chose. J'ai toujours beaucoup rêver. Ce qui pour les psy est considéré comme un signe de bonne santé mentale.

J'ai toujours eu des rêves à message, très fort. Pour mon évolution, mes blocages, mes envies non avouées etccc.

Et puis quand ma grand-mère est morte, j'ai découvert que c'était une façon d'entrer en contact avec eux. Enfin l'inverse plutôt. Je fais bien la disctinction entre rêver d'un proche décédé de manière "basique" et entrer en contact réel avec un proche décédé au moment du rêve, au moment où notre conscience est assez modfiée pour lâcher-prise.


Donc la première fois c'était avec ma douce grand-mère. A l'époque nous étions mon mari et moi encore à Paris et nous étions en plein déménagement. N'ayant pas encore d'appartement il était convenu que nous devions habiter dans la maison de campagne de mes grands-parents. Et franchement j'en avais aucune envie. J'avais peur et je trouvais cette maison triste.


Mais bon...et mon rêve commence : je suis donc dans cette maison, une nuit avec mon mari. Nous dormons dans notre chambre à l'étage. J'entends du bruit, je me lève. Et par la fenêtre, je vois ma grand-mère, tranquille, assisse sur une chaise comme à son habitude. Et là je me dis ( toujours en rêve) au mon dieu en fantôme ! J'ai peur. Et puis je vois que dehors la lumière est intense forte. Une lumière de jour alors qu'il fait nuit.


Je décide donc d'écouter ce que ma grand-mère a à me dire. " N'aies pas peur ma petite fille, tout se passera bien". Suivi de mots d'amour très personnel.

Soulagement.


Le lendemain, j'ai su que tout irait bien. J'ai su aussi par les mots d'affections que ma grand-mère ne m'en voulais pas de ne pas avoir été là au moment de sa mort. A cette époque, j'ai eu peur d'affronter ça. Mais là tout était réparé, apaisé. J'étais protégée et j'ai su que ce rêve là était différent que ce n'en était pas un.


Nous avons habité dans cette maison trois mois. Quand nous avons refermé le portail, j'ai su que je n'y mettrais plus les pieds. J'ai remercié la providence de m'avoir offert ce cadeau, d'avoir habité ce lieu plein de souvenirs d'enfance et si cher à mes grands-parents.


Depuis je continues mes rêves. J'y accorde beaucoup d'attention car je sais que les personnes qui veillent sur moi s'en servent pour me faire passer des messages...

 

Et comme m'a dit un jour une psychiatre : " Si vous voulez obtenir quelque chose, commencez d'abord par le rêver"

 

Repost 0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 22:22

Comme je vous l'ai déjà dit, à côté de mes consultations, j'officie aussi dans un cabinet de voyance. Je vous rassure direct, je ne fais pas d'audiotel, les tarifs sont clairs, même si la consultation dure plus longtemps pas de facturation, pas d'entourloupe de ce côté là, ILS ont un minimum de déontologie.

Ce sujet est toujours délicat et si j'en parle c'est parce que je m'apprête à fermer cette porte et que après quelques mois d'expériences je pense avoir un avis objectif sur la question. Bon la suivante (de porte) n'est pas ouverte, mais je fais confiance à l'univers :) Hummm.


Comment me suis-je retrouvée dans cette histoire ? Previously :  Un jour d'octobre 2011 alors que mon cabinet ramait un peu ( je rappelle que à la base je suis dans le bien-être) et à l'époque je ne souhaitais pas dire que j'étais voyante, je me suis rendue à un entretien d'embauche pour être prof. Un vieux rêve d'adolescente...


Ni une ni deux, je trouve ça génial, je m'enthousiasme plus que de raison, bref je me dis que ça c'est une chouette expérience.

Arrivée dans le lycée en question, je poirraute une heure en attendant le directeur. Là l'angoisse monte. J'ai envie de fuir de dtéaler comme un lapin. Je me souviens mes angoisses d'ado quand je voulais pas faire quelque chose mais que par obéissance et raison et bien j'abdiquais.


Bref, le monsieur me reçoit, me fait une leçon de moral, sur le fait que prof c'est dur, c'est un engagement, une vocation, et patati et patata. Il me dit ok, attendez-moi dehors 10 minutes, je règle un dossier, et je reviens avec votre contrat. Me voilà de nouveau assise dans le hall, nerveuse. Presque j'en pleure. Si je m'en vais c'est pas sérieux, financièrement je coule, et puis ça se fait pas. Je sors mon jeu, mon Belline, et en cachette je tire une carte ( Imaginez le délire). Tout est brouillé, les cartes sont bonnes, je comprends rien.


En urgence je téléphone à mon mari qui me dit de faire comme je veux...bon soit. Le mec me fait attendre, en tout ça fait presque 1 heure depuis le début...allez j'ai le coeur qui bat à 100 à l'heure et c'est peu dire. Je ne suis plus une petite fille, je fais ce que je veux, j'ai confiance en moi. OUIIII. Je me lève, je vais voir la secrétaire, je lui dit que j'ai changé d'avis. Bim le directeur arrive avec mon contrat à la main. Je tremble, je lui dis " Désolée, votre lycée est super mais vous avez raison, ça va pas le faire, je suis pas faite pour le job, au revoir"...il m'a regardé heberlué !!!!


En sortant j'ai pleuré pendant 20 minutes, à en avoir mal au ventre et je me suis dit que vraiment j'avais compris, j'allais me donner ma chance en tant que voyante...Je suis rentrée à la maison et j'ai cherché le prochain salon de la voyance. Je suis tombée sur un blog d'une voyante qui officiait dans un cabinet. Un simple coup de fil et le directeur me rappelle le lendemain....

 

à suivre

 

Repost 0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 22:00

Et oui à parcourir le net cela saute à vue d'oeil. Après les blogs de cuisine, les médiums envahissent le net. Moi la première, je suis le mouvement. J'ai eu envie de m'y coller en lisant un autre blog. Et surout  parce que une fois que l'on est voyante ou encore médium et bien une chose est certaine, on a besoin d'exprimer, de se raconter et pour ma part de vider un peu son sac.

Je dis ça car je viens de découvrir le blog de Alice Kara et un de ses billets. Un coup de geule d'enfer avec une Alice Kara énnervée par les faux blogs de faux médiums qui la pompent. Je comprends le plagiat c'est dégueulasse.

Reste que moi ce blog c'est pour me décharger, parce que en effet point commun de nous "autres" c'est que à partir du moment où je suis sortie du bois mes amis ont détalé. D'abord curieux du genre à vouloir que je réponde à leurs intérrogations, et ensuite flippés, suite à cette consultation...sympa. Enfin, je suis pas 100% honnête, quelques uns sont restés et je les remercie car je les aime vraiment fort.

Mais bon, reste que j'ai l'impression qu'on est pas mal de trentenaire dans le même cas et que ce serait sympa de se faire une bouffe non ?

Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 23:50

Dans 10 minutes, c'est dimanche. Dans 10 minutes, ma semaine de "travail" se termine. Je suis assez contente de moi. J'ai su garder ma séréinté, car en ce moment c'est bien ce qui me fait défaut.

En effet, j'ai découvert ces derniers temps la notion de "fatigue nerveuse". Etre voyant, c'est être à l'écoute, c'est recevoir les décharges émotionnelles des autres. Les bonnes, et les moins bonnes. L'agressivité, la colère, la peur, l'angoisse, le mal-être. J'avoue humblement que pour l'instant j'ai encore du mal à gérer ce trop plein. Je ne sais pas comment m'en débarrasser.

 

Alors je me suis mise au footing. Oui obligé ! Je cours, je cours, comme pour évacuer. J'ai même acheter des baskets ! Oh my god. Des NB en promo. Du coup ça va mieux. Je comprends maintenant pourquoi sur les sites ésotériques on dit toujours " Il faut des protections". Je comprenais pas trop. Je prenais ça pour du flan..

 

Ben non, j'en ai fait l'expérience c'est pas du flan. Parce que cette semaine, j'ai eu envie de hurler. Ma colère, mes peurs, mes doutes, mon agacement. Bref tout ce que j'avais amorti des consultants je l'avais absorbé comme une éponge.

Me voilà prévenu.

Alors Lundi, j'ai prévu de courrir. C'est pas que ça me plait, mais d'une part, j'ai bon espoir de perdre quelques grammes et d'autre part j'ai pas encore trouver un autre moyen.

Enfin je compte sur vous !

Repost 0

Profil

  • "Vis ma vie" de voyante
  • Parce que la vie d'une voyante n'est pas de tout repos et parce que moi aussi j'ai mon lot de questions et d'états d'âme, j'ai décidé de les partager ici avec vous en toute sincérité et avec une pointe d'humour bien-sûr !

Pages