Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 13:40

Un corps de rêve ! Chaque année à l'approche du printemps, les magazines nous font rêver à grands coups de marroniers sur les régimes. Moi comme les autres, je mate les pubs de maillots de bains H&M avec autant d'envie que de mépris.

Parce qu'il est difficile aujourd'hui d'être en harmonie avec son corps, je viens ici vous confier ma propre expérience.  L'harmonie corps-esprit c'est un peu le rêve absolu, mais souvent on s'y prend mal.

Pendant des années j'ai été très mince. Pour vous dire mon IMC me faisait entrer dans la catégorie "maigreur dangereuse". Du haut de mon mètre soixante neuf, je devais peser tout habillée un peu moins de 48 kilos. " La brindille".

Alors oui j'étais très très mince,  et tout ça en m'empiffrant de doubles sandwichs nutella toute la journée, des fameux gâteaux pinguoins, sans oublier les mousses au chocolat que j'avalais par quatre ( ben oui un chiffre pair).

Revers de la médaille, j'étais ultra anxieuse. Du genre à me taper des crises d'angoisses tous les deux jours, ce qui soyons francs m'empêchait de profiter pleinement de la vie. Mon médecin à l'époque me confiait que ma maigreur était le symptôme de tout ce stress qui me faisait brûler les calories. Ceci dit c'était mieux ça que l'inverse.

ET puis j'ai déménagé, j'ai quitté ma famille, j'ai rencontré mon mari. Un bon boulot en prime, bref, moins de stress et là j'ai grossi. Bon pas trop. Juste ce qu'il fallait pour plus faire peur.

La vie continue, je change de voie, je quitte mon boulot, j'attends un bébé à coups de fringales de patates. Neuf mois après je suis mère et "obèse". Hop un petit régime, je tiens bon.

Et puis la vie continue. Pendant tout ce temps, ma vie oscille entre haut et bas. Ma vie de maman que j'adore, de femme, et l'aspect professionel. La voyance, mes hésitations, la sensation de ne plus trop savoir qui on est, et dans quelle direction on va. Alors dans ce cas, soit on fait face, soit on se cache.

Et bien moi je me suis cachée. Dans mon frigo d'abord, puis chez moi. A vrai dire parfois c'est plus facile. Alors mes amis vous diront " Mais tu rigoles, toi grosse". Ben oui moi. L'important n'est pas le nombre de kilos, mais ce qu'ils signifient, ce qu'ils révèlent de nous.

Et puis j'ai eu un déclic. Comme ça un matin. Et là j'ai tout changé du jour au lendemain. Ca a payé. Non seulement j'ai perdu mes kilos, mais je me suis retrouvée. Pas la même, ( j'ai plus 20 ans) certes, mais juste moi, l'envie de prendre de nouveau ma place, l'envie de bouger, l'envie d'exister. Je parle même pas de mon mari qui est tellement fière de moi, qu'il aurait pu me dresser une statue.

J'ai retrouvé les principes de bases de l'existence, l'envie de prendre soin de moi et pas seulement pour faire la maline en maillot de bain, mais pour justement retrouver cette harmonie entre le corps et l'esprit. "Mens sana incorpore sano" "Un esprit sain dans un corps sain", c'est un peu près ça. Mais ici je ne parle pas de matières grasses, ni de calories, mais juste le fait de considérer son corps et son esprit comme quelque chose de précieux.

Si vous ne le faites pas, personne le fera. Alors ok pour les discours " Acceptes toi comme tu es" si c'est vraiment ce que vous ressentez et vraiment ce que vous voulez être. Ne culpabilisez pas de vos bourrelets, mais ne vous cachez pas non plus derrière et prennez soin de vous !

Repost 0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 10:40

Certaines consultations sont surprenantes. C'était le cas dernièrement. Marcel entre dans mon bureau. Petit, moustachu, l'air jovial, ce jeune retraité a l'air très sympathique, très généreux. Je commence mon tirage. Je cerne son envie de changement, de déménagement et des problèmes d'argent. En fait Marcel est ce qu'on appelle un "pigeon". Il est tellement sympathique et naif qu'il se laisse piéger par tous les charlatans du coin et même d'ailleurs.

Il me demande si ses problèmes d'argent vont s'arranger. Je le mets en garde contre tous les investissements et les "bons plans" pour arrondir ses fins de mois.

Il vient de perdre 1200 euros via internet et veut retenter l'investissemnt. Le message est clair, les cartes parlent d'elles même "NON". Il est presque supris ! Rebelotte pour un autre bon plan. Une amie à lui qui élabore des stratégies pour gagner à l'euromillions et qui (si elle avait joué) aurait déja gagné 3 millions ! Mais bon il lui manque des fonds. Alors ? "NON".

Idem pour sa voiture. Il s'est déjà fait avoir sur une occasion, il a gagné son procès et attends réparation. Il veut savoir si il va pouvoir changer. Là encore, je lui dis "Méfiance si on vous propose une super affaire, une femme en l'occurence, attendez encore vous aurez votre argent et vous achèterez plus tard". Il me confirme qu'il a failli acheter une voiture (une super affaire) via internet livrée chez lui. Il a rennoncé au dernier moment sur les conseils d'un ami qui trouvait ça louche ( un remerciement pour l'ami en question qui lui a fait économiser 4000 euros).

Et puis la cerise sur le gâteau, mais là c'est encore plus grave. Un bon plan pour se faire "soigner". Une clinique en Allemagne qui soigne grâce à la biophysique.Une journée branché à un ordi et c'est bon !  Comme Marcel est diabétque et très gourmand, il aimerait THE miracle.

Bref tout ça pour dire, qu'il est important pour chacun d'entre nous d'avoir du recul face aux choses et du discernement. Marcel cumule pas mal les mauvaises rencontres, mais il nous arrive à tous de faire les mauvais choix ou de se laisser embarquer dans une galère. Et parfois nous entendons cette petite voix au fond de nous qui nous met en garde. Il faut savoir l'écouter. Vouloir l'écouter. Ne pas s'entêter, accepter d'avoir pu se tromper.


 

Repost 0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 22:02

Il y a certains personnes, certains consultations qui nous touchent plus que d'autres. Parfois c'est leur histoire qui vous marque, ou bien leur personnalité, leur look, leur sensibilté.

Depuis que j'ai "commencé" la voyance, je dois dire que tous mes consultants m'ont apporté quelque chose. Tous m'ont d'une part permis de prendre confiance en moi grâce aux prévisons qui se révèlent juste, ou par mes mots qui les ont apaisé.

J'ai eu de la chance. A chaque consultation je suis étonnée. Par moi-même déjà ( si si je vous assure je me surprends, car à pendant très longtemps je pensais juste avoir du bol en disant tel ou tel truc...vive la confiance) et puis par eux. Enfin par vous. Oui vous tous, qui d'une part osez faire appel à moi, vous qui osez vous laisser aller.

Et puis à chaque consultation ou presque, je ressens des choses nouvelles. Des visions plus claires, des présences plus fortes, des informations transmises par les guides très franches et très nettes.

Dernièrement Mathieu est venu. La première fois c'était il y a environ 18 mois. Quarantenaire, sympathique, un accent chantant, le sourire aux lèvres. Il s'assoit, je commence la séance. Je ressens une profonde tristesse, comme une histoire d'amour qui s'est brisée en plein vol. Un homme au millieu d'un couple ; je ressens de l'incompréhension, de l'injustice. Et un homme qui ne se relève pas. Je lui dis, j'exprime ces ressentis assez durs et là il s'effondre. Il pleure et pleure encore.

Cet homme a en fait perdu ses deux parents, de manière foudroyante. Depuis il se punit, ne vit plus, culpabilise et s'appuie sur sa soeur.

  Mathieu est revenu me consulter. Ces 6 derniers mois, je l'ai vu deux fois. Il me remercie de mes conseils, s'impatiente des prédictions. Et pourtant c'est l'un de mes premiers consultants avec lequel j'ai eu un flash visuel. L'image est dans ma tête, gravée. Pourtant il a du travail devant lui, pour dépasser tout ça et avancer, laisser sa souffrance et enfin accepter. La dernière séance m'a permis de lui transmettre des informations relatives à cela. Là-haut on lui a donné des messages pour sortir de cet état, pour enfin vivre sa vie.

Ses parents étaient là. Avant la séance, ils "attendaient" sur ma méridienne ( faut dire elle est belle cette méridienne). Un peu comme lorsqu'on est convoqué dans le bureau du directeur. " Alors est-ce que notre fils va enfin se prendre en main" ?

J'ai envie de leurs répondre OUI. Du moins je l'espère de tout mon coeur, mais comme il a confiance en moi, je sais qu'il a écouté les messages délivrés.  Un peu psy, (à défaut d'aller en voir un), un peu médium, un peu coach, dans ces moments là je suis tout ça à la fois, et ça me va bien. Alors quand parfois je râle, parce que les gens ont tendance à consulter encore et encore, je me dis que ce n'est pas toujours en vain. Comme ils ont confiance en vous, le jour où le message est d'importance, le jour où ils doivent faire face, et bien les mots prennent tout leurs sens.

J'espère, que le jour où Mathieu sera ce qu'il doit être, il pensera à moi et m'enverra une photo, un cliché de ma vision, de mon flash, l'un des premiers. Je lui en ai parlé, je lui ai décris cette scène avec précision.  Pas pour me conforter ou me rassurer, mais juste pour que je puisse le remercier le jour venu. 

 

Repost 0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 23:37

Ahhhh j'adore ça ! Oui vraiment, je crois que définitvement les gens me surprendront toujours. Mais là je prends ça avec beaucoup d'humour car " Plaie d'argent n'est pas mortel" cf la Cîté de la peur.

Ce matin, rendez-vous avec une jeune fille. Pas pour de la voyance mais pour une séance de sophrologie. C'est une adolescente qui est déjà venue me voir. Sa mère m'informe qu'elle me prendra un forfait ( ce qui lui permettra d'économiser une séance sur les 5 en question).

La séance se passe bien, et à la fin elle me dit juste : " Ma mère a oublié le chèque, elle vous le donnera la semaine prochaine"

Ben oui bien sûr. Je pense que je vais tenter l'expérience moi aussi. Chez le médecin, le dentiste, au restaurant, chez le boulanger, au supermarché, à l'urssaf ( tiens d'ailleurs faut que j'y aille lundi, oups).

Au delà de la somme, au delà du fait que en ce moment c'est dur pour tout le monde, il y a juste un principe de réalité : " Je ne vis pas d'amour et d'eau fraiche" et moi aussi je paie des agios, car contrairement à la pub, mon banquier c'est pas moi, c'est un jeune de 30 ans qui a opté pour le principe "Tolérance 0".

Mais bon c'est la life, lâchons prise, mais par pitié arrêtez d'oublier vos chéquiers. Je dis ça pour les 10 autres qui m'ont le coup cette année....

Allez bon weekend à tous !

 

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 21:47

Non mais je rêve. La vie est drôle et vous joue des tours régulièrement.

Tout a commencé la semaine dernière. Je pianotais sur le web, à la recherche d'un je ne sais quoi, d'idées, de boulot, de propositions, ou je ne sais quoi d'autre. Et pim, une annonce me saute à la figure. On recherche des figurants pour un film de Christopher Thomson qui se tourne à Cannes ; ça tombe bien c'est chez moi. Là encore l'annonce précise les âges ( le mien) et idéalement ils souhaitent des journalistes ou gens de la profession (Oh ben ça alors ça aide oui, vu que à la base c'est un peu mon métier :))

Bref ni une ni deux je mail ma photo (genre identité améliorée) et je me dis que empocher 150 euros pour marcher dans la rue, ce sera toujours ça de pris.

Je laisse ça dans un coin de ma tête et avant hier, je reçois un mail qui me confirme une date d'audition de casting avec en pièces jointes des scènes. GLUPS.

Quatre scènes, pas beaucoup de texte mais asez pour me faire flipper....l'idée moi, c'était juste de marcher dans la rue, pas me mettre en face d'une caméra pour une audition.

Ni une ni deux j'appelle l'assistant casting, je lui demande si je dois apprendre par coeur : " Vous inquiétez pas, on fera aussi des impros" Et bien oui ! Soyons fous !

Bon j'ai failli annuler, parce que vraiment je le sens pas. Quand j'avais 15 ans, j'ai voulu intégrer une école de théâtre, le résultat a été pathétique...

Et puis je me suis souvenue, que rien ne se présentait par hasard. Certes je sais que je n'ai aucune chance, là n'est pas la question, mais cette expérience, cette mise en difficulté m'aidera certainement pour autre chose.

Petit flash back. Avant d'intégrer le cabinet de voyance, je devais être prof d'histoire vacataire. Au dernier moment je m'étais défilée, en me disant, que de toute façon, cela ne me servirita à rien. Fatalité un an plus tard, une école d'ensignement supérieur me proposait d'enseigner les techniques de sophrologie aux étudiants en journalisme. Et bien à ce moment là, vierge de toute expérience, j'ai compris à quoi être prof d'histoire m'aurait servie.

Donc c'est flippée, curieuse et en totale lâcher prise, que je me prépare à cette audition de demain. J'imagine le carnage mais peu importe, c'est peut-être juste la répétition d'autre chose, ou encore ma soif de reconnaissance avouée qui me reviens à la figure par un petit jeu subtil de l'univers...à suivre

Repost 0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 16:09

Il y a des jours comme ça où la coupe est pleine. Après avoir ruminer, chercher à comprendre, après m'être mise en colère, contre le ciel, la terre et accessoirement ses habitants, enfin, je comprends des choses.

Oui je suis lente et alors ? Je sors d'une hibernation. En même temps cela a le mérite de faire réfléchir. Je suis pas très fière de moi ; pendant cette période, j'ai ressenti de drôles de sentiments. Pas les plus sympathiques. Mais je devais en avoir besoin. J'ai fait comme un espèce de rejet. De la voyance déjà. Bon et là le résultat a été sans appel, plus aucune consultation ou presque....la loi de l'attraction marche dans les deux sens...

J'ai aussi fait un rejet des gens et parfois des proches. Aujourd'hui j'ai compris que ce rejet était l'expression d'un égo mal placé mais aussi d'une difficulté à s'affirmer et à enfin prendre son indépendance. Ne plus avoir besoin des autres, quelle liberté.


Bon j'ai pas fait ça toute seule.

Il y a eu Max. Max est psychologue. Mais il aussi des intuitions comme personne. Quand je l'ai vu la semaine dernière il a mis le doigt sur un détail auquel je n'avais pas pensé. Enfin, si, parfois on sait les choses, mais on ne les intègre pas. Je me sentais dépendante, financièrement, de ma famille, de mon mari. Alors que en soit non, et dans les faits non plus, mais bon c'est comme ça. Et j'ai compris que c'était une vue de l'esprit. Que si je pouvais me sentir dépendante, je pouvais aussi me sentir indépendante. Et puis que l'évolution que j'avais eue des 4 dernières années, cette routine et bien finalement je m'en étais accomodée...c'est pas faux. Du coup aujourd'hui, ayant appris beaucoup, il y a comme une espèce d'urgence à mettre tout ça en application. Et là j'ai cherché une solution extérieure. ON LE DIRA JAMAIS ASSEZ : TOUT VIENT DE NOUS.

Et puis il y a eu Bernard. Bernard est voyant. Il n'en vit pas, mais c'est lui qui m'a appris à canaliser tout ça, il a cru en moi. Certes il s'est un peu moqué au début quand j'ai sorti mon Belline flambant neuf, mais bon, je le remercie grandement de sa patience.

Aujourd'hui il m'a conseillé de mettre mes idées par écrit. Mes objectifs, mes envies. Ou est le lien entre la voyance, la sophrologie et le reste ??? Je ne le voyais pas à vrai dire. Mais parce que je prenais le problème à l'envers. J'en voulais aux gens de faire appel à la voyance, sans se remettre en question, car moi en gros j'avais fait l'inverse à instant T. Je me prenais en exemple mais trop.Et puis qui suis-je pour prétendre être un exemple. j'avais oublié le principe de réalité objective.


Du coup j'ai compris que je devais par la voyance, par cette ouverture spirituelle les amener à une ouverture au moment présent. Ici et Maintenant. Je le fais déjà, mais je le conceptualisais pas.

Alors je sais que tout le monde n'est pas prêt à voir les choses de cette façon là, mais le monde bouge et évolue tellement, les regards changent et les mentalités aussi. Je ne dois pas avoir honte, ni peur de faire les deux. Lâcher le mental pour laisser toute la place au 7ème sens ( Merci Audrey, j'ai fouiné et j'ai compris).

Ni une ni deux, j'ai reformaté mon site (ça fait que la 100ème fois). Et puis j'ai accepté aussi que j'avais des envies qui allaient au-delà. Une envie de reconnaissance. Je sais c'est complètement narcissique. C'est pas pour rien que j'ai été journaliste avant. Et cette quête si j'y parviens (mais je sais que oui) mais qui cette fois-ci aura du fond et dus sens sera pour moi une étape, je pense importante.

Et là je repense aussi à Vérone. L'an dernier elle m'avait dit que cette année 2012 sera difficile, que j'aurais envie de tout envoyer valser. Que bien des voyants traversaient ce moment mais que je devais m'accrocher.

Et puis j'ai vu à quelle vitesse Alice Kara avait en quelques jours donner du sens à son projet. Lui avait donner naissance, l'avait inscrit dans la réalité.Je suis pas sa plus grande fan, mais là quel exemple !

Alors voilà, je suis prête. Ici, maintenant, demain, à Cannes, à Paris ou ailleurs.

 

Repost 0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 22:46

Image-2.pngBonjour à tous

 

Oui je sais, c'est calme en ce moment. A l'image un peu de ma vie, des consultations et du temps qui passe. Les marmottes hibernent, les chevaux se planquent dans les lasagnes, et moi je reste dubitative.

En attendant, ( car je me bouge un peu tout de même) j'ai au gré d'une de mes rencontres découvert un site fort sympathique que je vous invite à visiter et qui met en ligne des vidéos de conférences suprenantes.

La première que j'ai pu regarder est celle de Benjamin Zander. Ce chef d'orchestre nous explique que tout le monde aime la musique classique et de ressentir l'émotion que le compositeur a voulu faire passer, suffit-il encore de l'expliquer. Et avec lui c'est d'une simplicité extrême.

Ames sensibles, prévoyez un mouchoir...Voici le lien et le site c'est TED X link

 

Repost 0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 16:30

Tout est dans le titre. Je me suis donc rendue jeudi dernier à une conférence de Florence Hubert. Comme je l'avais écrit dans le post précédent, j'étais poussée par la curiosité certes, et par l'envie de toucher d'un peu plus près l'aspect médiuminique. En effet je râle souvent sur le fait de pas voir nos défunts, de pas entendre, bref de pas avoir de preuves comme je le souhaiterais. Certes je ressens les choses, les présences, je peux même avoir quelques messages via une lame, mais bon, ça s'arrête là. Tout le reste pendant mes voyances fonctionne sans nos amis les défunts.

Nous arrivons donc un peu en avance. Je dois le dire, l'idée ici n'est pas de critiquer loin de là, mais juste d'exprimer ce que j'ai ressenti. Donc nous arrivons dans cette salle des fêtes. L'ambiance est spéciale, pesante, presque glauque.

Dans la salle, beaucoup de femmes. Des jeunes, des plus vieilles, des chics, des plus modestes. Quelques hommes, mais une dizaine maximum, alors que nous sommes à mon avis une centaine.

Certains ont le regard figé, dans l'attente, d'autres sont venus entre amis et rigolent portables à la main. Bref rien ne laisse penser que nous sommes à soirée médiuminique.

A 19h Florence Hubert arrive, accompagnée de la présidente de l'association. D'abord un petit speech et Florence commence la conférence. Elle nous raconte son parcours, son cheminement, les premières manifestations etcc. Elle est de bonne humeur, drôle, lumineuse et modeste. En tout cas avoue volontiers que ses conaissances ne sont ni plus ni moins ce qu'elle perçoit. Elle ne parle pas de plans supérieures, d'éveil spirituel ou de conscience supérieure dieu merci !   ; elle nous met aussi en garde contre l'écriture automatique et autre joujou du spiritisme.


Après quelques questions, puis une pause, la conférence reprend, pour la connexion avec les défunts. Il reste une heure. J'en avais déjà vu en vidéo et cela était donc identique à ce que j'avais regardé. Et là évidemment je ne remets pas du tout en cause le fond. Les contacts semblent bien là, les informations étonnantes, et avec toujours le détail, anodin qui tue, mais qui "démontre" que le défunt est bien celui que l'on croit.

Certaines personnes pleurent en écoutant les paroles de Florence, d'autres sont médusées. Il y a même des chats et des chiens, c'est pour vous dire. Sur le moment je me demande quel intérêt ??? Et bien comme en voyance quand on a accès à une information qui peut paraître banale ou sans grand intérêt, elle peut-être juste là pour nous "prouver" ou "confirmer" nos intuitions. Et puis l'une des dames en questions était clairement contente de savoir que son chat kiffait l'au-delà.

L'heure est passée très vite. Je crois que Florence Hubert n'a pas à démontrer son talent ou faire ses preuves. Et puis je ne venais pas pour ça.

Mais bizarrement, je suis sortie de là, toute bizarre. Avec comme un goût amer, comme une envie de rejeter en bloc. C'est étrange non ? J'ai mis quelques temps à comprendre. Le soir même d'ailleurs j'étais incapable d'exprimer ce que je ressentais, au grand désespoir de mon mari, que j'agace profondément dans ces cas-là...( je comprends, car j'étais incapable d'aligner trois mots cohérents).

Bref j'ai compris que si les morts étaient de l'autre côté ce n'est pas pour rien. Ils nous observent de temps en temps peut-être mais bon, laissons-les peinards. J'ai compris que j'avais beaucoup plus à faire avec les vivants qu'avec les morts. Alors que cela fait des mois que j'attends des peuves, des apparitions ou autre manifestation en fanfare, tout pour donner une crédibilité à mon travail ou un sens à ce que je fais, aujourd'hui, enfin, je n'ai plus besoin de ça.

Je crois en moi, en ce que j'apporte aux gens avec ou sans cartes. Je crois que évidemment j'ai ma guide bien présente qui m'envoie plein de signes et me glisse les infos pendant mes consultations, et cela est suffisant. En tout cas je ne suis plus dans l'attente de ce genre de contact. Les morts que je connais quand ils veulent me dire quelque chose, ils viennent dans mes rêves. Les morts des autres, après tout c'est pas mon problème.

Je suis là, pour aider et accompagner ici et maintenant les personnes en questionnement et en souffrance et c'est comme ça...du moins pour l'instant.

Donc au final, j'ai été ravie de cette expérience, car j'ai compris pas mal de choses sur moi et sur ce que j'avais envie de d'apporter aux autres.Finalement chacun est à sa place dans l'histoire ! La vie est bien faite !

Merci !

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 23:52

Une fois n'est pas coutume, ce billet fait office de bande annonce. En effet, jeudi je me rends pour la première fois de ma vie à une conférence médiuminique en salle.

Dans ma région, il y a très peu de conférences et d'activités ou d'ateliers liés à la spiritualité ou l'ésotérisme. Jusqu'à présent j'avais du refuser les seuls opportunités puisque souvent je travaillais le soir pour Glups voyance.

Donc là, quand j'ai vu que Florence Hubert était de passage j'ai sauté sur l'occasion. J'emmène au passage une amie à fond les ballons avec moi. 


Je ne sais pas trop comment cela va se passer, j'ai bien sûr vu quelques reportages ou vidéos sur le net, mais j'imagine que le vécu doit être bien différent.  Je n'espère même pas un message, enfin un peu, mais je me dis surtout que certaines personnes doivent être vraiment en souffrance et dans une attente particulière vis à vis de leurs proches décédés.  Pour le coup j'y vais en observatrice...je suis en mode observation en ce moment, c'est pour ça.Oui oui une grande sagesse m'habite, hé hé.


Bref je viendrais tout vous raconter dans la semaine !


Repost 0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 23:08

C'est une question récurrente en consultation. Oui oui, même si au début j'étais étonnée, maintenant j'y suis habituée. Hier encore, Monique vient me voir en consultation. Nous abordons différents sujets, à commencer par son travail, sa fille et enfin sa vie sentimentale. C'est une femme dynamique, impatiente, sympathique mais qui vit un peu dans l'illusion. Beaucoup de changements pour elle en 2013 mais à vouloir aller trop vite, elle bloque les choses.

A la fin de la consultation, elle me demande si j'ai vu le mauvais oeil sur elle ou de la sorcellerie. Elle me demande si ça existe et si je peux le voir.

BON.

Comme je suis honnête, je lui réponds que je ne suis pas spécialiste de ce genre de questions. Que je n'ai jamais rencontrée de personne pratiquant la magie, blanche ou noire. J'avais bien une amie dont la famille était à la Réunion qui en effet m'en avait touché deux mots, mais cela ne suffit pas.

C'est une question qui revient souvent car les gens associent leurs blocages à un sort qu'on leur aurait jeté. Pourquoi pas mais c'est un peu facile. Et là je ne remets pas en cause le fait que ça puisse exister. Mais encore une fois, je n'en sais rien.

Maintenant je crois que nous avons tous des choses à dépasser, à comprendre et donc tant que cela n'est pas fait et bien l'univers nous ressert les mêmes histoires. C'est un peu comme un jeu vidéo. Tant que le monstre est pas vaincu et bien on ne passe pas au niveau suivant...alors évidemment ça peut durer longtemps, voir toute une vie.

Et puis il y a les sortilèges de famille, ces boulets, ces mémoires que l'on se traîne de génération en génération, ou encore des principes dans lesquels on a été élevé plus ou moins consciemment. Pour ceux que ça intéresse Alejandro Jodorowski en a écrit des pavés ( évidemment j'ai pas tout lu, faut s'accrocher, c'est assez pointu et je suis plutôt du genre à jamais terminer un livre)...


Donc pour résumer, " Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien", si ce n'est que la première piste à privilégier en cas de blocage persistant c'est d'abord de tourner son regard vers l'intérieur, vers ses expériences, son parcours personnel, avant d'attribuer l'attente et les déconvenues à un tiers maléfique.

J'ai même eu récemment une personne, dans un état de fatigue avancé. Une personne vraiment déboussolée, incapable d'aligner deux phrases cohérentes, adepte de bio-énergie, méditation chamanique et autre discipline. Cherchant une explication à sa fatigue, elle s'est rendue dans un centre de bien-être. Là une intervenante ( quid de son cv) lui a dit qu'une entité, celle de son amie morte d'un cancer deux mois avant, lui collait à la peau et cela l'empêchait de vivre).

Elle lui balance ça, sans solution, sans rien.

J'ai vu cette personne. Pour moi le problème vient de son incapacité à vivre sa vie seule. Elle a peur d'elle même, donc s'entoure de gens et d'hommes très négatifs. Oui j'ai vu la peur dans ses yeux. C'est aussi une femme qui a besoin d'un thérapeute et de quelqu'un, finalement très pragmatique et rationnel. Je lui ai dit mais bon...Je suis la première à trouver que toutes ces disciplines parallèles sont intéressantes, mais néanmoins dangereuses pour des personnes fragiles.Ce qui est le cas de cette femme qui avait eu un mauvais trip étant jeune dans un cours de méditation transcendantale.

D'ailleurs les bouddhises déconseille la pratique intensive (je dis bien intensive) de la méditation pour les personnes qui ont un mauvais équilibre psychique.

La voie du milieu c'est pas mal aussi...non ?


 

 

Repost 0

Profil

  • "Vis ma vie" de voyante
  • Parce que la vie d'une voyante n'est pas de tout repos et parce que moi aussi j'ai mon lot de questions et d'états d'âme, j'ai décidé de les partager ici avec vous en toute sincérité et avec une pointe d'humour bien-sûr !

Pages