Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 22:44

Ce soir, en face de chez moi une bande de jeunes dînent sur la terrasse. Ils font du bruit. Ils rient, ils crient, s'exclament. De loin je distingue à peine leurs silhouettes. J'ai pas l'impression d'entendre de filles. Une soirée entre mecs ! Au centre de table, une bougie que je vois se balancer de droite à gauche.

Je ne sais pas quel âge ils ont. Ils sont grands et au timbre des voix, je dirais que ce sont de jeunes adultes d'environ 28 ans.

Je les observe et je pense à moi.

Je pense à ces mêmes soirées que j'organisais chaque été. Les barbeucs chez ma mère autour de la piscine c'était un rituel. Même quand j'étais à Paris, lorsque l'été je revenais chez moi, je réunissais tout le monde. Et puis des amis de tout horizon, que j'avais rencontré pour certains à la fac, d'autres au lycée etc...c'était le mélange des genres, mais quels genres !Ca avait de la gueule.

Aujourd'hui tout a changé. C'est pas que je veux pas, c'est pas que je peux pas, c'est que ce n'est pas possible.

  La vie se charge de diviser les gens. Et on y peut rien. Enfin je crois. Certes il y a bien une amie ou deux avec qui, si l'égo était mis de côté ça le ferait (et en a t'on envie  surtout ?) mais pour les autres non, c'est impossible.

Il y a d'abord ces amis qui sont partis vivre ailleurs. Je ne leurs en veux pas, c'est aussi ce que j'ai fait. Il y a ceux qui ont déserté devant mes choix professionnels, devant mes différences affirmées. Peut-être que je me trompe mais l'éloignement date de là. C'est pas faute d'avoir essayé, c'est pas faute d'avoir invité. Mais sans réponse.

Et puis il y a cette amie, toujours partante mais qui traverse des moments tellement pénibles, qui affronte ce qu'une maman peut affronter de pire dans sa vie, à savoir la maladie de son enfant, que évidemment cette amie là ne peut être présente, et c'est le contraire qui s'impose, c'est à moi de l'être.

Et puis il y a cet ami. Celui qui était toujours là. Chaque année, chaque Noel où je descendais chez moi, il venait jusque devant mon portail, même à pas d'heure, même prévenu le matin Je revois son sourire, clope au bec devant le portail " Allez boouuuges-toi" me disait-il avec son accent varois.. ou provencal je sais même pas. Cette pique verbale accompagnée de son plus beau sourire, me faisant comprendre à cet instant là que oui nous étions heureux de nous revoir. Cet ami là, n'est plus là. Il est là-haut. Il est parti et ce soir il me manque. Il était le ciment de ces soirées. Cultivé, drôle, piquant, il reliait tout le monde. Reste l'absence obstinément...

L'an dernier avec ma soeur, nous avons fait un de ces barbeuc, c'était plutôt improvisé, les enfants étaient au milieu,il a fallu les coucher, s'organiser mais on a quand même sorti les Mojitos, on a quand même mis les saucisses à chauffer...Et puis ce qui était bien, c'est que notre ami aussi...était là....et tout le monde l'a senti

A toi mon Steph...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la clairvoyante 06/07/2012 21:57

C'est vrai que d'afficher sa différence, ça crée de la distance. C'est bien pour cela que je me tais au max, même si parfois je me "vends" un brin mais j'arrive toujours à rattraper.

Les amis, les vrais, on les compte sur les doigts d'une main. Le tien, même s'il fait parti du monde de ceux de l'étage du dessus, il est toujours là quand même. D'ailleurs tu le dis toi même...tu
le sens.

La vie te mettra certainement sur ta route des gens comme toi, comme nous. Des allumés comme je nous appelle :-) Que ce soit virtuellement ou dans la vrai vie, tu verras. Et puis tu rencontreras
aussi des gens open qui t'accepterons comme tu es, avec cette différence qui est une extraordinaire richesse!!

Vis ma vie de voyante 09/07/2012 00:20



Oui c'est vrai, mais parfois c'est pesant de se sentir certains regards ou certaines moqueries ou pire ce qui font semblant, mais bon...et tu as raison, la vie m'a depuis quelques mois permis de
rencontrer des "allumés" comme nous...finalement nous sommes nombreux !



Jartine 06/07/2012 11:14

Oh oui il était là ce soir d'été...
Je pense beaucoup à Stéphane ces derniers jours moi aussi.
Peut-être en effet parce-que l'été était ce moment privilégié ou nous nous retrouvions quoi qu'il se soit passé durant l'année.
Tu te souviens de cet été 98? La finale de la coupe du monde, Steph qui s'était teint les cheveux.
Que c'est triste ce que tu écris... Le temps passe, les gens changent, la vie se charge de faire le tri.
Nostalgie...

Vis ma vie de voyante 09/07/2012 00:17



Oui je m'en souviens, scotché à son siège jusqu'au coup de sifflet final. Je ressens même pas de tristesse, c'est ça le pire...je ressens une normalité, comme si tout cela n'était qu'expériences,
que moments instantanés, comme si cela n'avait jamais existé...c'est pour ça qu'il ne faut pas se retourner...enfin le moins souvent possible...le passé n'a pas d'importance



Profil

  • "Vis ma vie" de voyante
  • Parce que la vie d'une voyante n'est pas de tout repos et parce que moi aussi j'ai mon lot de questions et d'états d'âme, j'ai décidé de les partager ici avec vous en toute sincérité et avec une pointe d'humour bien-sûr !

Pages